Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

"A-Dieu", Soeur Annick...

Accueil > A l’écoute de la Parole > "A-Dieu", Soeur Annick...

Les soeurs du Christ Rédempteur

« Comment cela se fera-t-il ? »

Soeur Annick Pinel nous a quittés le 10 janvier 2018. Soeurs du Christ Rédempteur, membres de sa famille, amis, nous étions nombreux à être venus lui dire affectueusement “A-Dieu” en ce samedi 13 janvier en la chapelle de Rillé, à Fougères. Le Père Marcel AUBRÉE présidait la célébration. Il nous est bon de partager à tous l’essentiel de son homélie :

« Certes, il n’est pas habituel d’entendre et d’accueillir le récit évangélique de l’Annonciation, lors d’une célébration d’obsèques. Dans la récitation du rosaire, l’Annonciation fait partie des Mystères joyeux… Et nous vivons plutôt un mystère douloureux. Ce texte évangélique est le choix d’Annick, quand, il y a huit jours, elle recevait le sacrement de l’Onction des Malades. Encore bien présente et toujours bien consciente, tout en pressentant que ses jours étaient comptés, elle désirait accueillir cet évangile, tout en répétant son interrogation : « Qu’est-ce que naître et renaître ? »

NAITRE… Evidemment, nous savons ce qu’est une naissance après une attente de 9 mois... La naissance, c’est la vie qui apparaît dans le visage d’un petit être, un tout petit qui va grandir et s’épanouir…

RE-NAITRE !.. Qu’est-ce que renaître ? Comment cela peut-il se faire ?… Dans le récit de l’Annonciation, Marie interrogera l’Ange Gabriel : « Comment cela peut-il se faire ?... » Beaucoup plus tard, quand le vieux Nicodème rencontrera Jésus, ce sera la même question : « Comment renaître, quand on est déjà vieux ?... » Avec toute sa foi, Annick portait cette interrogation dans son cœur. C’est même à cause de cela qu’elle avait choisi le texte évangélique de l’Annonciation.

RENAITRE, c’est quoi ? RENAITRE, c’est comment ?... Et qui peut répondre à cette interrogation sans en évacuer le mystère ? Peut-être que la réponse n’est ni dans les mots, ni dans les images, ni dans les discours…

A l’Annonciation, la Vierge Marie a simplement dit à l’Ange : « Qu’il me soit fait selon ta parole… Je suis la servante du Seigneur… ». En offrant tout son être, comme la consécration de sa vie, sa “renaissance” s’est vécue dans une disponibilité totale, dans une confiance absolue, dans la remise de toute son histoire présente et à venir entre les mains du Seigneur… Mystère de silence, mystère de lumière, au jour le jour, et pour tout un avenir, sans même savoir ce qu’il serait.

La “renaissance” s’accomplit dans le dénuement et l’offrande de soi, dans l’obéissance de la foi, dans l’accueil de la Lumière de Pâques… Pour Annick, dans sa consécration religieuse, sa solidarité et son audace apostoliques, dans sa communion fraternelle avec sa Congrégation…

Et nous allons ainsi, nous aussi, d’annonciation en annonciation… jusqu’à l’ultime annonciation de notre enfantement définitif et éternel dans le Cœur de Dieu… Les anciens parlaient de la mort, comme d’un “dies natalis”, c’est-à-dire le jour de notre naissance qui est l’heure ultime de notre vraie Renaissance.
Puisse la vie d’Annick, et tout ce que nous en savons, être un signe sur notre route humaine et croyante. Que nous apprenions non seulement à naître, mais aussi à renaître, et à renaître sans cesse. AMEN ».

Merci, Annick ! Ta manière de vivre ton “passage” est lumière sur notre route de congrégation, en cette année anniversaire « Naître et Renaître »…

Sr Hélène R., SCR, Rennes

Têtiere actus

A l’écoute de la Parole


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 18 juillet 2018

La foi de Jésus dans la volonté de vie de son Père l’ouvre à une obéissance sans faille (Règle de Vie)
Pied partage