Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

A La Garenne-Colombes, une page se tourne...

Les soeurs du Christ Rédempteur

Une communauté religieuse disparaît...


Envisager cette éventualité un an, deux an(s) à l’avance ne trouble pas trop, mais quand la décision est prise, ça change tout. Ce n’est plus un fait à venir, c’est une réalité ; il faut la voir en face et continuer à vivre aussi sereinement que possible.

Mais en même temps, il faut prévoir ce qui peut continuer, avec qui, par qui et comment ? C’est la volonté de la communauté des Soeurs du Christ Rédempteur à quelques mois de la fermeture. La Garenne-Colombes, église St André-Ste Hélène

C’est pourquoi une rencontre, réunissant les différents acteurs de l’église St André-Ste Hélène - église jouxtant le lieu communautaire - est déjà prévue.

De plus, notre présence nous rend proches des personnes du quartier et, d’une façon particulière, de la résidence des personnes âgées.

La nouvelle de notre départ suscite des inquiétudes qui s’expriment ainsi :

-  Vous partez bientôt, ma soeur ? Ce n’est pas possible. Qu’est-ce qu’on va devenir ? Vous êtes la seule à venir me voir, à m’écouter jusqu’au bout, ça me fait tant de bien.
- On ne vous verra plus, qu’est-ce qui a décidé cela et pourquoi ?
- On sera de plus en plus seule ; on ne voit déjà plus de prêtre et maintenant plus de soeurs, autant mourir.
- Pour moi, je laisserai tout ; l’église, je n’y viendrai plus, j’aimais tant parler aux soeurs.
- Finie l’église dans le quartier, ce sont les soeurs qui la faisaient tenir. L’église va fermer ses portes... voilà le résultat.
La Garenne-Colombes, église St André-Ste Hélène : célébration dominicale

Il est vrai que depuis plusieurs années une communauté religieuse est présente, rue Pasteur. Elle fait le lien, coordonne, assure le bon fonctionnement permettant une vie communautaire réelle à St André-Ste Hélène.

Tout le quartier apprécie, aime cette église-chapelle où l’Eucharistie est célébrée chaque dimanche et une fois dans la semaine. De plus, des temps forts de l’année liturgique - imposition des Cendres, Chemin de croix - sont préparés et animés par la communauté religieuse.

La Garenne-Colombes, église St André-Ste Hélène : pause-café

Pour favoriser la convivialité, une pause-café est offerte
chaque premier dimanche du mois.

Tout ce vécu ne peut pas disparaître ! Une communauté chrétienne existe, elle peut se prendre en main car l’Esprit Saint est là ; il habite chacun pour aider, soutenir, faire le lien dans la reconnaissance de la diversité des dons. La Garenne-Colombes, église St André-Ste Hélène : pause-café

Pour nous, religieuses, nous avons vécu cette mission avec bonheur... Notre départ, aujourd’hui, est un vrai dépouillement, un lâcher prise, un appel à accueillir une nouvelle mission dans un attachement renouvelé à Jésus Christ toujours présent à son Eglise et qui aime ce monde, en fidélité à notre vocation de soeurs du Christ Rédempteur !

Geneviève C. et Madeleine R., SCR, La Garenne-Colombes (92)