Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Carême : prendre la route ensemble...

Accueil > Contempler une image > Carême : prendre la route ensemble...

Les soeurs du Christ Rédempteur

Que vous inspire l’image ci-dessous : "Prendre la route ensemble" ?

Vous pouvez l’exprimer sous forme de réflexions, texte, poème, prière... en cliquant sur "Répondre à cet article" en bas de page :

Messages

  • Cette photo est très suggestive : prendre la route ensemble.
    Partir implique la décision de se mettre en route, vers un but à atteindre avec d’autres.

    Le carême, est un appel à marcher quarante jours, en Eglise, vers Pâques au bout du chemin comme l’aurore au bout de la nuit.

    Avec les catéchumènes, nous sommes appelés à vivre des étapes qui les acheminent au baptême dans la nuit de la "Veillée pascale".
    Marcher, faire des pauses, être à l’écoute de l’autre, repartir, faire silence... autant d’invitations à nous laisser renouveler, à changer notre regard sur nous-mêmes, sur les autres et sur Dieu.

    Poursuis ton exode, Israël
    Marche encor vers ta joie !
    La vie jaillira de la mort
    Dieu passe avec toi
    Et t’arrache à la nuit.

    Hymne de carême

  • Sur cette route, un groupe de jeunes bien décidés s’est mis en marche
    Ensemble ils vont réfléchir, partager, prier, s’entraider pour poursuivre leur route lorsqu’ils seront retournés dans leur quotidien.

    Nous allons cette semaine prendre la route du désert avec Jésus. Nous faisons nôtres les paroles de ce chant :

    ’’Seigneur avec toi nous irons au désert
    poussés comme toi par l’Esprit
    Et nous mangerons la parole de Dieu
    Et nous choisirons notre Dieu
    Et nous fêterons notre Pâque au désert
    Nous vivrons le désert avec toi’’.

    A la suite de notre Chapitre qui nous invite à ouvrir "le Livre", que ce carême soit une occasion de nous plonger dans les textes que la liturgie va nous proposer - pendant ces 40 jours - pour fêter Pâques et la folie de la Croix...

  • Prendre la route ensemble !
    C’est chaque jour que le Christ nous invite à marcher à sa suite, mais ce temps fort de Carême nous invite spécialement à cheminer sur la route qui conduit à la Passion et à la Résurrection !
    J’aime ces jeunes sur ce chemin, les sacs au dos et dans la tenue des marcheurs ! Durer sur les routes de la vie dans un même objectif !
    Pour moi, sur les chemins et routes souvent difficiles du Burkina Faso, cheminer à plusieurs c’est indispensable, mettre en commun nos préoccupations, nos craintes parfois ! Partager aussi nos joies, et il y en a - si petites soient-elles !

    "Sur les routes de la vie, sois ma lumière,Seigneur !"

  • Un groupe en marche au "petit matin" ou en fin de journée ? Je ne sais. Je regarde ces marcheurs, apparemment jeunes. Apparemment silencieux aussi. Peut-être le sont-ils à l’invitation de celui qui les guide vers un lieu à l’écart du bruit du monde.

    Je les rejoins en esprit. Je suis avec eux, avec mon sac que j’aimerai le plus léger possible. Pendant ce Carême que vais-je y déposer d’essentiel ? Un peu de nourriture, matérielle, spirituelle. En veillant à ne pas me surcharger. Oui, mais je ne peux oublier ce qui en ce moment pèse dans ma vie, ce que j’aimerai voir s’alléger. Je pars avec ce qui me perturbe, qu’il me faut assumer, que je veux vivre dans la lumière de ma relation au Christ.

    Seigneur, aide-moi, Toi le Sauveur des hommes. Aide tous les hommes ployant sous le poids de fardeaux trop lourds.

  • Faire route avec d’autres, c’est dynamisant ! Certains se donnent la main, d’autres marchent seuls en silence, en réflexion, en intériorité !

    Nous sommes appelés à marcher, nous aussi, comme Jésus sur les routes de Palestine avec ses Apôtres. Marcher dans l’Espérance, en inviter d’autres à marcher avec nous ; c’est cela aussi faire communauté et faire Eglise. A plusieurs, on se sent plus fort et le chemin est moins rude ! Puissions- nous au long de cette marche vers Pâques continuer de marcher, sûres que la Lumière du Ressuscité est au bout du chemin ...

    "J’ai besoin de ton Amitié pour continuer de marcher" ...

  • Prendre la route ensemble... En recherche de l’essentiel.
    Ensemble, on est toujours plus fort, on s’entraîne, on s’entraide.

    Cette image m’invite à faire silence, à être toujours à la recherche de Dieu.
    Elle m’inspire ce refrain :

    "Peuple qui marchez dans la longue nuit,
    Le jour va bientôt se lever.
    Peuple qui cherchez le chemin de vie,
    Dieu lui-même vient vous sauver".

  • A l’image du Peuple de Dieu qui se met en route pour plus de vie...

    Les marcheurs, un peu dans la lumière mais encore dans la nuit... Ils sont décidés, résolus.

    En ce début de Carême, ce chemin nous montre la voie où Jésus, lui-même homme, a marché. Par la prière, le jeûne et le partage, nous prenons le chemin qui nous conduira vers Lui.

  • Le petit logo nous offre une route sinueuse, comme le Carême...

    L’image des marcheurs est belle. Les arbres sont dépourvus de feuilles, mais sur les côtés la végétation est verdoyante.
    Les marcheurs - jeunes et vieux - sont décidés. Certains sont un peu chargés, ce qui laisse supposer qu’ils ont un but.

    Le Carême : un temps de grande retraite de l’Eglise. Pas une petite dévotion ! Hier soir, mercredi des Cendres, on était ainsi ensemble, beaucoup, de tous âges... pour aller vers quelque part : la Résurrection.

    La route est sinueuse. Il y a des épreuves, des soucis. Nous sommes appelés à les porter ensemble. Il nous est demandé un certain effort. Prière, jeûne, partage sont 3 accents proposés par l’Eglise.

  • Ensemble, côte à côte, déterminés.
    Dans la diversité. Hommes, femmes, jeunes et moins jeunes, avec ou sans bagages...
    La route est balisée pour faciliter la marche.
    Les marcheurs sont ensemble, mais sans parole. Chacun face à lui-même, dans un état d’intériorité avec Dieu.

    "Baptisé dans le royaume de Jésus
    Tu inventes avec Lui ton chemin.
    Pour que tu cherches les sources de la vie
    Dieu te donne son peuple choisi..."

    Pour moi, le Carême, c’est à la fois
    un chemin en Peuple, en Eglise
    et un chemin seul à Seul avec mon Dieu.

    Comme nous y conviait l’Evangile du mercredi des Cendres : Partage avec ton frère dans le secret, prie ton Père dans le secret, jeûne dans le secret...

  • Pour ce groupe de jeunes bien décidé, plein de dynamisme, c’est encourageant de prendre la route du désert vers Pâques en s’entraidant.

    Le carême est un temps de solidarité, d’échange en marchant ou autrement, de partage : attirer l’attention sur les situations des plus démunis, les sans abri, les sans nourriture etc... au plan national, international.

    Nous sommes appelés à une spiritualité de sobriété et de modération. Il faut que l’homme et son milieu aient priorité par rapport à l’économie et la technique. Partager les richesses mondiales pour que chaque personne puisse vivre dignement.

    Le carême est aussi un temps pour rentrer en soi-même. Qui suis-je vraiment ? Oser vivre le "désert" intérieur, la solitude, la vérité pour un changement de mentalité. Se laisser guider par L’Esprit, faire des choix, comme Jésus dans le désert et en union avec Lui.

  • Cette marche ensemble n’évoque en rien une compétition. A chacun son rythme, sa manière d’être... groupé ou un peu à distance, avec ou sans provisions. Le chemin sera-t-il long ? Il se laisse découvrir, pas à pas, virage après virage. Etre à plusieurs sur ce chemin est une force.

    Carême : une marche de 40 jours vers Pâques. Une invitation à vivre plus en proximité avec Toi Seigneur et les frères.

    Dieu semeur d’étoiles
    Tu éclaires notre nuit.
    Bienheureux dans ta lumière,
    les marcheurs qui gardent foi.

  • Une marche de communauté, d’Eglise, en solidarité... vers Pâques.
    Ces marcheurs iront-ils jusqu’au bout du chemin ? Beaucoup de voyageurs connaissent cette route qui mène à Dieu. Mais parfois nous la trouvons trop longue, trop dure : elle oblige à trop de renoncements. Alors, nous préférons prendre une route qui parait moins difficile... des chemins sans issue qui nous conduisent nulle part.

    Avons-nous pris la bonne route ?

    Seigneur, montre nous le bon panneau, la bonne direction de la route vers l’Alleluia.

  • ENSEMBLE POUR CHEMINER NOUS SOMMES PLUS FORT, NOUS POUVONS NOUS
    ENTRAIDER, ECHANGER ET AVANCER DANS LES PAS DE JESUS
    ALORS LAISSONS NOUS GUIDER EN TOUTE CONFIANCE.

    ENCORE DE LONGUES HEURES DE MARCHE, PROFITONS EN POUR PREPARER
    NOS COEURS A LA RESURRECTION DE JESUS !

Têtiere actus

Contempler une image


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 27 juillet 2017

Jésus dispense la Parole qui révèle les hommes à eux-mêmes en leur révélant le Père (Règle de Vie)
Pied partage