Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Club ACE du Blosne : Ouvrir à la fraternité

Les soeurs du Christ Rédempteur

Les enfants du club ACE font le Carnaval au bas des tours du Blosne« Je participe à l’animation du « Club des artistes » dans le quartier du Blosne à Rennes. Nous accueillons entre 6 et 15 enfants au bas des tours. Ils sont à 90 % musulmans. Nous formons ces enfants à vivre ensemble, à découvrir le positif, à regarder ce qui est beau et à se respecter.

Lors du Carême ou du Ramadan, nous marquons le jeûne en ne donnant pas de bonbons. Nous faisons ainsi en sorte de leur faire découvrir chaque religion au travers de ce qui va dans le même sens et percevoir comment nous pouvons cheminer ensemble dans nos religions respectives.

Nous sommes en partenariat avec Pax Christi et, dans ce cadre, l’année dernière, nous avons fabriqué un grand livre avec de la peinture pour dire que la paix, avec des efforts, est possible ; le livre montrait ce qui est Beau pour le monde.

Activité des enfants de l'ACE, lors de la Journée de la PaixLe club est basé sur le partage et la fraternité réciproques des enfants et aussi des parents. Nous essayons de les apprivoiser le plus possible. Les parents sont fiers qu’il y ait cette relation avec eux, grâce aux enfants ; cela les aide à être reconnus.

Nous lançons un projet de « jardins des épices ». Il ouvrira en mars 2014. Chaque enfant est invité à semer des épices, dans un espace prévu au bas des tours, pour ensuite les partager, et ainsi favoriser la relation entre habitants du quartier ».

Sr Claudine H., SCR, Rennes

Têtiere actus
Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 18 décembre 2017

« Je veux aimer Dieu sans intérêt et sans retour, l’aimer de l’amour dont il m’aime. Il m’aime quoique pécheur car pour moi c’est un doux Sauveur » (Chant P. Le Taillandier)
Pied partage