Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Confiance envers et contre tout...

Accueil > Contempler une image > Confiance envers et contre tout...

Les soeurs du Christ Rédempteur

Que vous inspire l’image ci-dessous : "Le Christ apaise la tempête" (fresques du Monastère de Chevetogne, en Belgique, par Kopsidis et Chochlidakis) ?

Vous pouvez l’exprimer sous forme de réflexions, texte, poème, prière... en cliquant sur "Répondre à cet article" en bas de page :

Messages

  • Jésus en pleine mer...
    La main droite levée pour apaiser l’ensemble : la mer et les amis...
    Maintenant, que craindre ?
    Le Sauveur est là, au centre , pour apaiser, réconforter.

    Oui, Seigneur, Tu es là bien visible pour rassurer chacun...
    La confiance en Toi ne peut être qu’entière.
    C’est donc facile, et heureux de vivre dans ces conditions,
    Le calme, la joie sont au rendez-vous.

    Cependant, Seigneur, laisse-moi t’exprimer un souhait :
    Ne permets pas que mon regard s’obscurcisse,
    Que ma vue diminue,
    Car alors, tout change :
    La panique m’envahit, ma confiance diminue,
    Tout devient plus difficile.

    Seigneur, en te regardant dans la barque,
    Comme un grand libérateur,
    Un pacificateur au milieu de tes amis,
    Ma confiance en Toi grandit de plus en plus.
    Que là où je vis, en communauté, Tu sois le centre ,
    Celui qui "attire" vers Toi.
    Purifie les regards pour que toujours ta main levée soit visible, apaisante.
    Qu’elle conduise chacune dans la paix et la joie
    Sur la route qui mène au grand rassemblement près du Père.

  • Jésus se repose pendant que la tempête s’est levée et Il est réveillé par les Apôtres, dont les visages témoignent l‘angoisse, la surprise, l‘inquiétude. Puis Jésus se met au centre : Lui seul peut maitriser les vagues, la tempête...

    La signification de cet événement symbolique ? Jésus dort tranquillement parce qu‘il se sent en sécurité dans les mains de son Père, en pleine confiance et total abandon, malgré les fortes tempêtes dans sa propre vie.

    Jésus ne reproche pas aux Apôtres de l‘avoir réveillé, mais : “Pourquoi cette angoisse et ce manque de foi” ?

    Dans nos situations quotidiennes, nous aussi, nous avons parfois l‘impression que Dieu dort. Sa présence aidante et permanante nous manque pour ainsi dire.

    Pas de réponse au "Pourquoi donc ?" "Pourquoi ?" Les chemins de Dieu sont insondables !
    Dans “la nuit” de notre vie, parfois chaotique et tourmentée, nous entendons l‘appel du Seigneur : “N’aie pas peur, c‘est Moi, je suis avec vous tous les jours”.

    Oui, seule la foi, la confiance et l‘abandon peuvent nous sauver.

  • Sommes-nous toujours prêts, disponibles à nous laisser embarquer par et avec Notre Seigneur ?
    En cette nouvelle rentrée pastorale
    Laissons-nous embarquer tout simplement par Notre Seigneur
    Pour nous accompagner à « trouver la paix dans un abandon de nous-mêmes à Dieu »
    Dieu présent signifié par Notre Seigneur debout dans la barque
    Barque qui nous pousse au voyage de l’imprévu, barque elle-même entraînée
    Par une voile gonflée par le vent,
    Vent de l’Esprit-Saint, souffle de vie, souffle imprévisible.

    Que la volonté de Dieu soit faite …
    Comme ce personnage debout
    Entre Notre-Seigneur assis, somnolent
    Sûrement désolé de notre manque de Foi et de totale Confiance,
    Et Notre-Seigneur debout
    Attentif répondant à la demande du passager légèrement courbé
    Au milieu des autres passagers, peut-être nous !
    N’hésitons pas à solliciter Notre-Seigneur
    Pour nous notre entourage… mais aussi pour notre frère notre sœur
    Représentés par ce personnage lointain sur le bord de la rive
    Qui attend juste un geste, une main tendue de notre part
    Pour participer en communion à la pêche miraculeuse.

    Au plein milieu de nos tempêtes, tu es là
    Dans tous les ciels de nos voyages, tu es là
    Tu es là au cœur de nos vies
    Et c’est toi qui nous fais vivre
    Tu es là au cœur de nos tempêtes
    Bien vivant O Jésus-Christ

  • Qu’elles sont impressionnantes ces vagues tumultueuses !... La barque semble frêle ; ses occupants plutôt inquiets. Leurs regards se tournent alors vers le Maître.

    Jésus prend alors la place centrale. Il entend la prière de ses disciples impuissants. Debout, d’un geste d’autorité, Il éloigne le danger et la peur.

    Le monde d’aujourd’hui doit faire face à des crises multiples ; sources de conflits, d’inquiétudes, d’insécurités. Accorder au Christ la place centrale, accueillir sa parole est source d’espérance. Il inspire des gestes de paix et de fraternité. Nos prières, nos recherches ne lui sont pas indifférentes ; Il nous éclaire et nous accompagne sur la route.

  • Sur la barque ballotée par les vagues tumultueuses, les disciples angoissent. Ils prennent peur et envisagent le pire. Qui va nous sauver du naufrage ?

    En cette heure difficile, ils ne sont pas seuls, heureusement.
    Dans le groupe, les réactions sont différentes : tandis que les uns continuent leur réflexion ; d’autres se tournent immédiatement vers le Maître. Ils l’interpellent :

    "Seigneur, au secours ! Nous périssons ." Mth 8/25.

    Jésus est bien présent à leur côté.

    La tempête surgit parfois dans nos vies.
    A quoi s’accrocher ?
    Vers qui se tourner ?

    N’oublions pas que le Seigneur est avec nous, quoi qu’il arrive.
    Il entend nos appels et nous donnera la force de ne pas sombrer.

  • Une barque sur la mer. Le tout semble pris dans un étau : Celui de la terre ferme où je distingue un petit personnage qui me semble inquiétant. Celui de la mer aux grosses vagues stylisées.

    Dans la barque, c’est comme le récit de deux épisodes de la tempête apaisée dont parlent Matthieu, Marc et Luc.

    1er épisode à gauche : Jésus, un rouleau dans la main semble dormir. Pierre rentre en contact avec lui.

    2ème épisode au centre de la barque : Jésus, debout, main droite levée, a un geste de commandement. Rien dans l’image ne laisse paraître de trouble. Au geste de Jésus correspond celui d’un des hommes qui hisse la voile.

    Je ne peux m’empêcher d’entendre les paroles de Jésus relatées par les évangélistes : “Pourquoi avez-vous peur, gens de peu de foi” "Où est votre foi ?" “Comment n’avez-vous pas la foi ?”

    Cette image m’invite à tout miser, sans conditions, sur Jésus. Parfois, il semble vraiment dormir quand je suis dans le besoin. Mais, je peux l’appeler. Il ne me laissera pas seul dans une situation devenue critique. Seigneur, je crois en Toi.

  • Nous observons que Jésus est représenté deux fois sur cette fresque : d’une part, il dort et d’autre il commande à la mer d’un geste de puissance.

    Jésus dort alors que la barque est dans un extrême péril. On comprend la peur des apôtres.Quelle est la cause de cette tempête soudaine ? Est-ce les vents contraires ? Est-ce l’action de l’ennemi situé sur la berge ?

    Jésus est au centre et calme la tempête. C’est, en effet, sur lui qu’il faut compter, en toutes circonstances, pour trouver la sérénité et la paix.D’où la nécessité d’engager entièrement notre foi en celui qui ne peut décevoir notre attente et notre confiance.

  • Ce qui me frappe d’emblée, c’est l’harmonie de l’ensemble, au cœur même d’une tempête déchaînée, dans un paysage de rochers abrupts et dangereux...

    La barque occupe l’espace central, avec - au milieu - Jésus, dont le Geste d’autorité et la Parole (symbolisée par le parchemin roulé) qui fait toujours ce qu’elle dit commandent en maîtres aux éléments défavorables.

    Le Malin tentateur est bien là, petit personnage noir à peine dissimulé à gauche...

    C’est que la scène dépasse de beaucoup l’événement d’une simple tempête, fût-t-elle terrible pour les passagers ! Elle est occasion de doute pour chacun d’eux, même si Jésus en qui ils croient habituellement est à leurs côtés. Il dort à la poupe, et donc le drame peut toujours arriver...

    L’impétueux Simon-Pierre le secoue et supplie Celui qui seul peut leur venir en aide. Un autre apôtre tente de maîtriser la voile... Les autres visages oscillent entre l’inquiétude et le retour à une semi-sérénité.

    Les deux petites scènes successives évoquent des attitudes qui ressemblent fortement aux nôtres. Notre foi, notre confiance sont sans cesse mises à mal au fil des jours. Il nous arrive d’avoir peur pour notre Barque-Eglise...

    Croyons-nous alors vraiment à la promesse de Jésus :
    "Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde !"

  • La mer est déchaînée. Visiblement, les apôtres ont peur. Ils réveillent Jésus.

    Jésus, au milieu d’eux, commande en levant le doigt pointé vers le petit personnage de gauche (le démon tentateur) : "Silence, tais-toi !".

    Et Jésus de dire aux apôtres : "Pourquoi avez-vous peur ? Comment n’avez-vous pas la foi ?"

    Nous aussi, au coeur de nos tempêtes, nous avons l’impression que Jésus dort. Et pourtant, Il est bien là. Grâce à Lui, nous arrivons à vaincre nos difficultés.

    "Seigneur, nous croyons que Tu es là, bien présent à nos côtés".

  • Au coeur de tous les éléments hostiles : tempête, rochers menaçants, démon malin, et de l’apparente "absence" de Jésus qui met les apôtres dans une grande frayeur, il y a comme une croix salvatrice qui se dessine sur la grande voile blanche parfaitement tendue.

    Jésus est bien là. Il commande et tout se passe comme Il dit...

    "Oui, Seigneur, je crois, mais augmente en nous la foi !"

  • C’est un très beau tableau, plein d’harmonie.
    Au niveau des couleurs : mer, rochers, vêtements, voilure.
    Au niveau des formes aussi : la voile a des courbures analogues à celles des vagues.

    Mais c’est un milieu fermé, hostile...

    Jésus est présenté 2 fois : à gauche, il dort un parchemin à la main ; un apôtre le secoue. Au centre, il apaise la tempête. Les disciples ne semblent pas tournés vers Jésus, sauf un, celui qui manie les cordages.

    Cette scène est le symbole de ce que nous sommes dans nos épreuves : figés, stressés, angoissés...
    La barque symbolise l’Eglise, qui vit des difficultés.
    Il nous faut nous souvenir que Jésus est là, bien au milieu de nous. Il suffit qu’il lève la main pour apaiser la tempête.

    "Seigneur, augmente notre foi !"
    "Viens à mon secours dans mes tempêtes !"

  • Sur la mer un bateau
    Vogue sur l’eau
    Sur la terre
    Il y a bien des misères
    Mais Jésus sur son embarcation
    Veille sur nos maisons

    Sur ce tableau Jésus prie
    Pour la paix sur le monde
    Pour éloigner la tempête qui l’inonde
    Pour donner l’amour à nos vies.

Têtiere actus

Contempler une image


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 23 octobre 2017

Ne craignez pas qu’en combattant pour le royaume de Dieu vous manquiez des choses nécessaires à la vie. Loin d’avoir cette crainte, dépouillez-vous s’il le faut pour faire une aumône (Testament Spirituel)
Pied partage