Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Dans la joie de se retrouver ...

Les soeurs du Christ Rédempteur

Trois jours de préparation à notre Jubilé d’or

Le peintre Benn, 20e siècleLes 28, 29 et 30 octobre 2011, 14 soeurs du Christ Rédempteur se sont retrouvées à l’Abbaye de La Coudre, à Laval, pour préparer leur Jubilé d’or, le 30 juin 2012.

La Promo 1962 - 15 religieuses (dont Marguerite L., absente pour mission au Burkina Faso) - est heureuse d’exprimer sa satisfaction pour ces trois jours de réflexion, de partage et de prière.

Voici quelques réactions des unes et des autres à l’issue de cette rencontre :

- « Nous nous sommes plongées dans cette grande démarche de foi que fut celle de Anne Boivent et de Jean-Baptiste Le Taillandier, nos fondateurs, au coeur de l’histoire du pays, de la région qui les avait marqués. Que de découvertes intéressantes ! Notre histoire religieuse est bien en lien avec l’histoire de notre monde : c’est là que Dieu nous appelle à vivre et à adorer Dieu dans sa Justice »

- « Redécouvrons les "passages" du Seigneur au creux de nos vies... Célébrons sa Justice qui est amour et fidélité »

- « J’ai beaucoup aimé "faire mémoire" ensemble des origines de la Congrégation. Invitation très forte pour moi à vivre l’aujourd’hui avec la même confiance, le même abandon à la Providence que nos devancières, sûre que dans les impasses, Dieu continue de réaliser son projet ... »

- « Oui, ce fut de belles et bonnes journées, vécues dans la fraternité, la joie et la simplicité. L’esprit de "corps-congrégation" s’est encore consolidé. Continuons avec confiance sur les pas de Anne Boivent, continuons à "durer" en compagnie de Celui qui nous fait vivre »

- « Dans ce monde en crise, cherchons comment être signe d’espérance par notre présence, notre écoute, notre solidarité avec les personnes que nous rencontrons »

- « Je rends grâce pour le courage et la patience de nos fondateurs dans les épreuves face aux événements inattendus. Cela ne m’invite-t-il pas à ajuster mon regard sur le monde d’aujourd’hui »

- « Fêter un jubilé d’or est une occasion de regarder dans le rétroviseur de notre vie religieuse sans négliger de scruter le présent et d’envisager l’avenir, d’autant que nous vivons dans un temps de mutations qui secoue l’ensemble de la planète. Relations, communications, finances, professions, religions, laïcité, technologie, crise du monde musulman... : une nouvelle ère se met en place.

Nous avons regardé l’époque de nos Fondateurs, profondément marquée par les soubresauts de la Révolution qui bousculent la France et tout particulièrement la région fougeraise. Mettre en parallèle les multiples changements de gouvernements dans la suite de la révolution avec les répercussions spécifiques que cela produit dans le pays de Fougères et dans les étapes de la vie d’Anne Boivent et de Jean Baptiste Le Taillandier nous aide à mieux comprendre l’histoire de leur vie.

Relire les Annales de la Congrégation, y repérer les expressions où le Père Le Taillandier dit son étonnement, ses surprises de voir aboutir des réalisations que rien ne laissait présager - comme si les pièces dispersées d’un puzzle s’emboîtaient presque d’elles-mêmes en dépit des obstacles - nous a permis de mieux appréhender les évolutions actuelles... »

Et si Dieu aimait les crises ? Si elles étaient des naissances prometteuses d’un monde qui aspire à plus de Justice ? Les avancées du Royaume qui vient ? « Dieu vit que cela était bon ! »

Elisabeth M., SCR (Lignères-de-Touraine)
Madeleine R., SCR (Nanterre)

A l’abbaye cistercienne de la Coudre, nous avons partagé la prière des Moniales