Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Découverte du Secours Catholique

Les soeurs du Christ Rédempteur

A la suite d’un repas familial, Madeleine, soeur du Christ Rédempteur, interroge Véronique, catéchiste qui porte les questions suivantes :
Comment présenter aux enfants l’association du Secours Catholique dont il est question dans le parcours de catéchisme ?
Quel projet réaliser avec les enfants et les parents ?

M - Comment avez-vous vécu le repas organisé par le Secours Catholique qui réunissait familles et bénévoles ?

Famille heureuse d'avoir gagné le gros lot V - L’accueil a été très chaleureux.
Je pensais être intimidée, car je ne connaissais personne. A table, on a fait connaissance avec des gens et on s’est senti à l’aise. On a passé un bon moment : participation aux jeux (dont un loto bien animé) et discussion. Les gens étaient contents d’être là. Il n’y avait pas de différences entre « accueillis » et « accueillants ». La chorba préparée par Kadidja était excellente.

M - Quelles ont été vos découvertes, vos impressions ?

Echange intergénérationnel V - J’ai découvert la diversité des personnes accueillies par le Secours Catholique. Avant le repas, je ne connaissais guère le Secours Catholique, et pas du tout son fonctionnement avec les services sociaux de la ville et ses activités à Nanterre.
Je pensais naïvement que des gens venaient dans des locaux du Secours Catholique pour demander une aide. Et que, globalement, il s’agissait plutôt de Catholiques qui venaient frapper à la porte du Secours Catholique.

Service de la chorba Par conséquent, je ne me suis pas posé de questions en préparant une entrée pour le repas et j’ai fait une quiche aux lardons. Au moment de se servir, j’ai réalisé mon erreur, voire ma gaffe vis-à-vis des personnes musulmanes.
Je ne connaissais pas non plus l’activité du soutien scolaire où des bénévoles vont dans les familles pour l’aide aux devoirs auprès d’enfants du primaire et de collège.

M - Qu’est-ce que vous aimeriez transmettre aux enfants du caté ?

V - Faire prendre conscience qu’il n’y a pas que l’apparence qui compte. Certains enfants n’ont pas de fournitures scolaires et ne parlent pas le français couramment. Donc, apprendre à les respecter, ne pas se moquer d’eux, ne pas rire quand ils ne comprennent pas. Ne pas regarder les gens au vu de leurs problèmes, mais chercher "le soleil derrière eux", comme il est suggéré dans le parcours de catéchisme qui parle aussi de l’évangile du Bon Samaritain.

M - Comment pensez-vous sensibiliser les parents aux actions du Secours catholique ?

V - Trois bénévoles doivent présenter l’association à la prochaine rencontre de caté à laquelle les parents sont invités à participer (le dimanche de 11h à 12h). Donc, il y aura d’abord ce témoignage, puis on les sollicitera pour une aide concrète auprès de leurs enfants afin de réaliser leur projet. Les enfants ont décidé de confectionner des gâteaux et de les vendre au profit du Secours Catholique.

Interview réalisée par Sr Madeleine, SCR, Nanterre, auprès de Véronique

Portfolio