Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Des Paroles qui font vivre

Accueil > A l’écoute de la Parole > Des Paroles qui font vivre

Les soeurs du Christ Rédempteur

D’une religieuse sur RCF le dimanche précédent l’Ascension :

Evangile de Jean 14, 23-29 :

« Si quelqu’un m’aime, il restera fidèle à ma parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons chez lui, nous irons demeurer auprès de lui… »

Ce passage de Jean peut nous donner l’occasion de nous demander chacun :
-  Quelles sont les paroles qui me font vivre aujourd’hui ?
-  Quelles sont celles qui m’ont permis de passer un seuil ?
-  Quelles sont celles qui m’ont aidé à donner consistance, à donner forme à ma vie ?

D’expérience, nous savons bien que des paroles blessent, tuent. Mais prenons le temps de regarder les paroles qui nous ont « fait », et sachons nous souvenir de celui ou de celle qui les a prononcées. Peut-être ne s’en souvient-il plus, et, pourtant, par ces mots échangés, il demeure présent à notre histoire, alors même qu’il ne le sait pas.

Que dire ainsi d’un « je t’aime » prononcé il y a bien longtemps et entendu nouvellement à telle étape de notre vie… Ce mot se charge, pour certains, au long des jours et des années, d’une fidélité qui nourrit et ouvre des possibles sans cesse renouvelés.

La fidélité à laquelle Jésus appelle ses disciples est une fidélité créatrice. Et pour que celle-ci devienne effective, que fait Jésus ? Il s’efface… C’est un peu le sens de la fête de l’Ascension. Mais avant « de disparaître aux yeux des siens », le texte nous apprend que Jésus leur a laissé sa PAROLE et qu’Il les a confiés à Celui qui les enseignera et les fera se souvenir de tout ce qu’Il a dit « L’Esprit Saint »… C’est l’Esprit qui les aidera à faire les liens entre la Parole venue du Père et la Parole que Jésus a mise en actes et qu’Il a dite pour qu’elle résonne encore en eux quand ils auront à ouvrir des chemins nouveaux.

« Je m’en vais et… je reviens vers vous … » Oui, Il revient discrètement par la voix de l’un, dans le regard de l’autre, par la paix déposée en nos cœurs.

Nous sommes prévenus : la fidélité à la Parole dite un jour, n’est pas répétition…, celle-ci est à déchiffrer, à interroger, à méditer… Il arrive même qu’elle nous « laboure » pourrait-on dire. Nous savons aussi que cette fidélité cherchée et reçue est le lieu qui offre à Dieu « une demeure ». « Si quelqu’un m’aime, il restera fidèle à ma parole, mon Père l’aimera, nous viendrons chez lui, nous irons demeurer auprès de lui… »

Plutôt que d’être effrayés, sachons nous remettre personnellement et en communauté dans ce désir de donner à Dieu le lieu où il peut demeurer, où il peut se dire, se donner à voir.
-  C’est la paix reçue et expérimentée,
-  C’est l’amour que nous avons les uns pour les autres,
-  C’est l’expression de notre joie
que l’Esprit Saint recueille pour faire entendre la voix du Père.

« Je me tiens à la porte et je frappe,
Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte,
j’entrerai chez lui.
Je prendrai le souper avec lui,
Et lui avec moi… » Ap 3,20

Dieu, donne-nous de guetter ton passage, d’écouter ta Parole !

Marie-Angèle F., SCR, (Creuse)

Têtiere actus
Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 25 novembre 2017

Savoir parfois nous compromettre avec les pauvres afin de construire un monde plus juste et plus fraternel (Règle de Vie)
Pied partage