Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

EHPAD La Guilmarais de Vitré

Accueil > Avec les laïcs > Dans les oeuvres initiées par nos Fondateurs > L’Association Anne Boivent > EHPAD La Guilmarais de Vitré

Les soeurs du Christ Rédempteur

Deux jeunes filles de Rennes, Mesdemoiselles Elisabeth et Olive Morel du Verger, recueillirent vers 1673 des pauvres malades incurables dont les hôpitaux ne voulaient plus.

Cette œuvre se poursuivit pendant plus de 170 ans. Elle survécut à la révolution.

Marie-Anne Feildel

Grâce à Melle Marie-Anne FEILDEL, Demoiselle des Incurables, avec l’appui précieux de l’Abbé Frain alors Vicaire Général du diocèse de Rennes, cette association fut érigée en Congrégation en 1842 et devint Congrégation des Filles du Cœur Immaculée Servantes des Pauvres.

En 1857, la petite congrégation accepta la direction de l’Hospice Général de Vitré pour pauvres et incurables.
A partir de 1874, elle entreprend d’ouvrir plusieurs maisons privées pour les vieillards pauvres et le incurables.

En 1878 : La Guilmarais à Vitré

Mr et Mme Lebreton de Vitré, au décès de leur fille unique ‘‘Emilia’’, firent don à la Congrégation de leur propriété de la Guilmarais, route d’Argentré à Vitré, afin d’y établir un Hospice pour les pauvres des Paroisses environnantes qui n’avaient pas droit à l’Hospice Général de Vitré. Le décret autorisant la Congrégation fut reçu le jour de la fête du Sacré Cœur, d’où l’appellation de l’établissement ‘‘Maison du Sacré Cœur’’.
Sœur St Jean et Soeur Françoise commencèrent cette fondation en 1878 : Sœur Thérèse de Jésus, alors Supérieure de l’Hospice Général, en prit la direction. La propriété de La Guilmarais, don de Mr et Mme Lebreton, devenue hospice en 1878

La communauté des sœurs commença à accueillir des personnes qu’elles soignèrent avec attention. Elles firent construire une petite chapelle assez vite, car elles se rendaient à pied, chaque matin, à la paroisse de Vitré éloignée de 2 kms.

La Guilmarais de Vitré

En 1881, le 2 juin, érection du grand Calvaire et le 27 octobre de la Croix de l’avenue.

1884 voit construire la chapelle actuelle, l’aile "est" pour la Communauté ainsi que la maison de l’aumônier.

En 1891, l’aile "ouest" de la maison est construite pour les pensionnaires.

En 1893 le Noviciat était transféré de Rennes à la Guilmarais, et la Maison-Mère est transférée des Incurables à Rennes à la Guilmarais, en 1897.

De septembre 1914 à avril 1915, la communauté de la Guilmarais reçoit des blessés : ils sont 32 à être logés au rez de chaussée.
La Guilmarais de Vitré : 1914-1915, la Communauté accueille des soldats blessés

En 1940, des bombes tombées sur la Guilmarais et ses environs firent quelques dégâts matériels, puis les Allemands prirent possession de plusieurs parties de la propriété.

En 1966, la Maison de Retraite reçoit l’agrément de l’Aide Sociale et est agrandie. Jusqu’à cette date il n’y avait pas de prix de journée. Peu après la guerre 39-45, une petite équipe de salariés était venue s’adjoindre aux Sœurs. En 1950 il y avait 6 employées. Les Sœurs avaient alors le temps de former les jeunes en les encourageant, en travaillant avec elles. En 1970, la chapelle est transformée. En 1971 et 72, les sous-sols ouest et est sont transformés et aménagés.

En 1986, la Maison de Retraite est confiée à un Directeur laïc.

La Gilmarais de Vitré : Le bâtiment de 1988 en chantierL’association ‘‘Emilia Lebreton’’ est mise en place pour la gestion. Une aile est ajoutée et l’ancien bâtiment est restructuré. Le 9 septembre le nouveau bâtiment est inauguré en présence de Mr Méhaignerie, de Mr Petitjean, le directeur, et de Sœur Denise, la Supérieure Générale.

La Guilmarais de Vitré : Inauguration du bâtiment de 1988Le 1er janvier 2004 est la date d’apport en jouissance de la Guilmarais dans l’association ‘‘Anne Boivent’’.

Un pavillon "Emilia Lebreton" est construit pour les vieillards atteints de la maladie d’Alzheimer et a été inauguré le samedi 28 mars 2009.

Une communauté de Religieuses est toujours présente à proximité de la Maison de Retraite. Communauté aujourd’hui de Soeurs du Christ Rédempteur, suite à la fusion de la Congrégation des Filles du Coeur Immaculé avec celle des Soeurs du Christ Rédempteur, le 15 septembre 1999.

La Guilmarais de Vitré

Pour en savoir plus :
EHPAD La Guilmarais

Voir aussi :
Notre-Dame des Vertus à La Guilmarais


Sr Hélène R., SCR, d’après les Archives de Rillé-Fougères