Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

En service communautaire

Accueil > Témoignages de Religieuses > En service communautaire

Les soeurs du Christ Rédempteur

« Je fais partie des 11 sœurs Jubilaires de Platine qui ont célébré au mois de juin la fête des jubilés des Sœurs de 25-50-60-65-70-75 ans de vie religieuse (= Noces d’argent, d’or, de diamant, de rubis, de platine et d’albâtre). Au total, dans notre congrégation, nous avons fêté 50 sœurs !

Ma vie religieuse a été marquée entièrement par le service communautaire de 1940 à 2007.

De 1940 à 1963 j’ai servi dans des maisons de retraite (on disait alors les « hospices ») en milieu rural : d’abord à Rillé-Fougères, puis à Saint Georges de Reintembault, et enfin à Montenay en Mayenne. J’aimais bien « les anciens », le contact avec eux au cours des services de lingerie, de ménage, de toilette, d’accompagnement à la salle à manger. J’étais heureuse avec eux... Je vivais alors dans de petites communautés.

De 1963 à 1987, ce fut la grande communauté de la Maison-Mère où j’ai servi dans l’atelier de la « Cordonnerie », travaillant avec 3 ouvriers ou apprentis, tous des sourds, qui se préparaient à passer un CAP.

Sr Madeleine P., travaillant avec Eugène, à la Cordonnerie de Rillé Parmi eux un certain « Eugène » qui y a passé sa vie depuis l’âge de 14 ans et qui vient de décéder à l’age de 86 ans. Jusqu’en 1974, nous faisions toutes les chaussures neuves pour les Sœurs ; cela représentait plus de 900 paires par an. Nous avons changé de modèles trois fois. Les travaux se faisaient à la main jusqu’à ce qu’apparaissent des machines à coudre. J’ai alors été affectée au travail particulier de piqueuse. Bien sûr, nous faisions aussi toutes les réparations.

À l’occasion de ma mutation en 1963, j’ai senti le besoin d’un lieu de réflexion et d’approfondissement pour vivre cette nouvelle mission. C’est alors que j’ai embarqué sur le bateau battant pavillon des « Sœurs en service communautaire » que plusieurs Sœurs de la Maison-Mère avaient rejoint.

La fête du Jubilé est une occasion pour moi de dire MERCI aux membres de la Commission Nationale du « Groupement des Sœurs en Service Communautaire ». Sœur Claire Buffart et le Père Thomas ont d’abord été à la tête de ce mouvement. Puis d’autres ont pris la relève pour assurer la responsabilité dans les commissions régionales et diocésaines. Celles-ci nous aident à vivre notre mission à la suite de Jésus Serviteur et selon l’esprit et le charisme de chacune de nos Congrégations. Celui de notre congrégation se résume ainsi :

« Adorer Dieu dans le mystère d’Amour de sa Justice et nous ouvrir à son œuvre de VIE »

Je rends grâces pour le climat fraternel de simplicité partagée lors des journées inoubliables de Congrès, sessions, commissions nationales et régionales, rassemblements inter-diocésains, réunions de secteurs. Ces temps forts m’ont aidée à relire ma vie à la lumière de l’Evangile et à mieux suivre le Christ qui est CHEMIN, VERITE et VIE.

Je rends grâce au Seigneur pour tout ce dont Il m’a comblée : beaucoup d’amour et de merveilles tout au long de ces 70 années ! »


Soeur Madeleine P., SCR, Rillé-Fougères

Têtiere actus

Témoignages de Religieuses


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 25 juin 2017

« Je ne suis rien, et rien je ne veux être ; avec Jésus, je veux vivre caché, dans la retraite, inconnu, ignoré » (Chant P. Le Taillandier)
Pied partage