Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Femmes engagées au service de la cité

Les soeurs du Christ Rédempteur

Dans le cadre de la semaine missionnaire de la cathédrale, à Nanterre, trois femmes ont témoigné de leur engagement au service de la cité à la manière de Sainte Geneviève, patronne de notre ville.

Sainte Geneviève nourrissait sa vie par la prière. Comment votre prière nourrit-elle votre vie dans la cité ?

Annick, soeur du Christ Rédempteur, répond : « A Nanterre, quartier du Chemin de l’Ile, notre communauté est présente depuis 1994, suite à un appel de Mgr Favreau. Aujourd’hui, nous sommes 3 : Andrée, Madeleine et moi. Après avoir vécu dans différents lieux, nous avons répondu à un appel : “Va, quitte ton pays, ta parenté et va vers le pays que je t’indiquerai… Pour une promesse… de vie” .
Nous consacrons du temps à la prière personnelle, communautaire, en Eglise. Un ressourcement dans la Parole de Dieu nous fait devenir des frères et des sœurs en humanité. Nous sommes présentes au quartier, à ce qui s’y vit, en étant attentives à ceux qui souffrent de la solitude, de la vieillesse. Nous accueillons les personnes qui viennent frapper à notre porte, qui partagent peines, soucis, joies et qui nous demandent de prier avec elles. Ensemble, nous sommes solidaires des personnes avec qui nous vivons, de celles qui souffrent physiquement, moralement, avec le souci d’orienter vers des associations compétentes ».

Sainte Geneviève vivait sa foi dans le service des plus petits. Comment votre foi nourrit-elle votre engagement vis-à-vis des plus pauvres ?

Véronique FAYET, présidente du Secours Catholique, témoigne en mettant l’accent sur tout ce que lui apporte le contact avec les plus pauvres : « Ils me donnent l’espérance. Leur courage est une brèche dans nos murailles. Leur vie, tout comme l’Eucharistie, me nourrit. Ils me conduisent à Jésus.
Je suis un serviteur ordinaire ; je continue le service, hier dans la ville de Bordeaux, aujourd’hui au Secours Catholique. Cette foi me donne une ambition incroyable.
Quand je me sens indigne, je pense à cette célèbre phrase : “Fais-toi capacité ; je me ferai torrent” . C’est Lui qui agit ! »

Sainte Geneviève, au nom de sa foi, s’est engagée dans le conseil des responsables de la cité. Comment votre foi nourrit-elle votre engagement politique, éclaire-t-elle vos idées et perspectives ?

Emmanuelle MIGNON s’exprime en tant que femme passionnée par la politique :
« Il faut des chrétiens en politique afin de faire chrétiennement de la politique qui soit au service des autres. La politique est un des chemins les plus hauts de la sainteté, car c’est un milieu dur et violent. En politique, le diable nous atteint : par le découragement, l’erreur, le cynisme. Ces moments difficiles m’ont aidée sur le chemin de la foi. Que faire contre le cynisme ? Le nommer ; prier - même si c’est difficile de trouver le temps de la prière - et se confier à Marie. La prière écarte la peur. La politique est un combat, un service ».

Annick, Andrée et Madeleine, SCR, à Nanterre

Portfolio

Têtiere actus

Témoignages divers

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 28 juin 2017

Nous laissant éclairer par la révélation qui trouve son achèvement en Jésus, nous contemplons et nous adorons dans sa Justice ce Dieu qui a voulu faire alliance avec l’homme (RV)
Pied partage