Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Figure de sainteté liffréenne

Les soeurs du Christ Rédempteur

Le mois de Novembre, inauguré par la Fête de la Toussaint, est souvent appelé le mois des saints. Bien sûr, l’église propose à notre imitation de grandes figures de saints. Mais il y a aussi ceux qui ne sont pas sur nos autels et qui peuvent être source d’inspiration pour aujourd’hui encore.

Je veux parler d’une figure de notre communauté paroissiale, Sœur Saint Basil, au parcours étonnant. C’est en consultant le Livre d’or de Liffré que j’ai fait sa connaissance. Je vous livre ce que nous en dit ce Livre d’or.

C’est au temps où L’Abbé Vaugeois était curé de Liffré qu’est née Victoire Lermenier, liffréenne d’origine, parachutée - on ne sait trop comment - dans la banlieue de Londres (à Hammersmith exactement) où elle fonda la communauté des "Sœurs de Nazareth House" Nous avons retrouvé son Acte de baptême.

Plus loin, je lis : " Elle naquit le 21 juillet 1827 quelque part à Liffré… son père, (s’appelait) Pierre-François et sa mère Euphrosine. Famille cossue, semble-t-il... Toujours est-il que Victoire envisagea, dès son jeune âge, de se dévouer près des plus pauvres"…

Elle entend l’appel du Cardinal WISEMAN, 1er archevêque catholique du diocèse de Westminster :

L’archevêque devait faire face à maints problèmes : il découvrit bientôt que non seulement le soin des personnes âgées, mais encore le sauvetage des orphelins pauvres et parfois des enfants abandonnés, était une nécessité vitale…
Il appela à l’aide, en France, un Ordre récemment fondé pour le soin des personnes âgées (j’ai appris, d’une autre source, qu’il s’agit des Petites sœurs des Pauvres de Jeanne Jugan) et parmi les personnes envoyées en réponse à son appel, se trouvaient trois jeunes novices destinées à être le noyau du nouvel Ordre qui devait se faire connaître sous le nom des « SŒURS DES PAUVRES DE NAZARETH »

L’une d’entre elles était Soeur BASIL qui devait, par la suite devenir la première Mère générale de la nouvelle Congrégation. Après plusieurs tentatives, celle-ci s’établit à HAMMERSMITH, dans la banlieue de LONDRES.

Cardinal Wiseman, 1er archevêque catholique de Westminster

Le cardinal WISEMAN accompagna la jeune communauté, l’aidant de ses ressources, de ses conseils… et faisant les démarches près du pape Pie IX, pour qu’elle soit officiellement reconnue.

Mère St Basil mourut le 16 Juin 1878, à 51 ans.
Avant sa mort, elle eut le plaisir de voir fleurir 8 maisons de sa congrégation : Hammersmith, Aberdeen, Cardiff, Southend, Oxford, Northampton, Nottingham et Belfast.

A la fin du XIXè siècle, il y avait des MAISONS DE NAZARETH à travers les Iles Britanniques, en Afrique du sud, Rhodésie, Amérique, Australie et Nouvelle Zélande.
Il y a des noviciats à Melbourne, Los Angelès et Johannesburg en plus de celui de Hammersmith ».

Gabrielle Helleux, SCR

Têtiere actus

Témoignages divers

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 17 décembre 2017

Faire oraison, c’est s’accoutumer à nourrir son âme d’un simple et amoureux regard en Dieu afin de se réjouir de l’unique nécessaire. L’âme fait peu et reçoit beaucoup (Règle de Vie)
Pied partage