Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Foi et Charité se réclament réciproquement...

Accueil > Contempler une image > Foi et Charité se réclament réciproquement...

Les soeurs du Christ Rédempteur

"Foi et Charité se réclament réciproquement..." (Porta Fidei, Benoît XVI)

"La Fraternité n’est pas une option" (message de Diaconia 2013)

En cette “Année de la Foi” pour l’Eglise universelle et de “Diaconia-Servons la Fraternité” dans l’Eglise de France), que vous inspire l’image ci-dessous "Charité n’a pas d’heure" (Détail d’une fresque à la Cité St Pierre, Lourdes).

Vous pouvez l’exprimer sous forme de réflexions, texte, poème, prière... en cliquant sur "Répondre à cet article" en bas de page :

Messages

  • Une horloge, deux aiguilles, un centre comme point de contact, de départ.
    Sur toute montre ou horloge, je repère les mêmes choses :
    les aiguilles précisent le temps qui passe : minutes, heures, secondes,
    tout ceci pour éclairer l’homme sur le temps qui s’écoule et ne revient pas.

    Me vient alors à l’esprit ces trois mots :
    Foi – Amour – Charité.
    Mots présents au fond du cœur de tout baptisé.
    La grâce du baptême est le centre,
    le point de ressourcement,
    de contact pour un bon départ.
    l’ indispensable pour avancer sur ce chemin de Foi – Amour – Charité.

    Mais cette Foi reçue au baptême est-elle toujours bien branchée ?
    A-t-elle toujours un bon et solide contact ?
    Est-elle un vrai stimulant,
    une vraie force pour faire avancer dans cette voie de Foi, d’Amour ?
    Ou est-ce un contact neutre, paralysé, sans vie, sans visée profonde ?

    Sans tarder, rechargeons les « batteries »
    pour être plus active envers ceux que nous côtoyons,
    spécialement les pauvres, les petits, les souffrants, les mal-aimés du monde…

    Oui, Seigneur,
    Foi – Amour - Charité sont inséparables ;
    il n’y a pas de moment privilégié pour se mettre en route.
    C’est maintenant, le moment favorable.

  • Cette horloge particulière fait partie de la grande fresque de la Cité St Pierre à Lourdes. L’auteur y a peint Jésus bénissant les 5 pains, et des "disciples" de tous les temps distribuant à une foule nombreuse les pains et les poissons multipliés...

    L’horloge, située au pied de la scène attire le regard par son message écrit qui cache littéralement les aiguilles... Or, une horloge n’est-elle pas faite pour donner l’heure, indiquer ce qui est à faire à tel moment ?

    "Charité n’a pas d’heure" m’interpelle :

    - Charité ne se programme donc pas.
    - Charité pour s’exprimer face à une personne, à un besoin... doit donc être là, toute prête à "servir".
    - Charité - si elle est présente au fond du coeur - n’attend que le moment de s’extérioriser chaque fois que c’est nécessaire, sans calcul de réciprocité, sans retour sur soi, avec justesse et authenticité.
    - Christ est au centre de la scène. N’est-ce pas lui qui - se laissant émouvoir par les besoins de la foule en manque - bénit les pains et permet leur multiplication. Mais il veut avoir besoin de chacun de nous pour distribuer...
    - La Charité vraie, la Charité sans conditions et désintéressée, c’est Lui qui seul peut nous la donner, nous l’inspirer...

    Esprit-Saint, change mon regard, convertis mon coeur, apprend-moi à être disponible pour servir à tout instant à la manière de Jésus...
    Apprend-moi à aimer comme Lui !

  • Charité n’a pas d’heure

    ... La charité, c’est quoi ? D’où vient-elle ? Et quelle est la bonne heure ? Y a t-il vraiment une heure ? Si l’amour des autres nous habite, la relation passera par un regard, un sourire, une attitude, un geste, un don de soi, à tout moment. Si l’amour de Dieu nous habite, nous en reconnaissons l’origine ; puisque avec Lui nous vivons, notre foi devient agissante. Envers qui ? envers ceux qui frappent à notre porte, ceux qui ont besoin d’écoute, ceux qui sont sans voix, en attente d’être reconnus...

    Où sont amour et charité, Dieu est présent.

  • CHARITE N ’A PAS D ’HEURE.

    Foi et charité se réclament réciproquement.

    L’ horloge nous montre - par ses aiguilles - toutes les secondes, minutes, heures, jours et nuits. L’ homme, vivant dans ce monde, ne peut pas s’en passer, parfois même jusqu’à la dépendance totale.
    Seul l’éternité est perpétuelle, n’a pas d ’heure.
    Pour Dieu, le Créateur de tout l’univers, c’est toujours le présent. En Lui, qui est Amour à profusion, il n’y a pas d’heure.

    Son amour, qui remplit notre coeur, nous encourage aux actes concrets de charité. La foi et la charité sont indissolublement liées. Le don de la foi, venant de l’Esprit-Saint, nous encourage à partager notre foi inspirée, notre charité désintéressée, avec surtout les plus "pauvres".

    Aimer c’est : toujours re-commencer.

    Chaque essai est un signe de bonne volonté, d’amour, même malgré des faiblesses, des doutes.
    Notre charité peut devenir de plus en plus créative, inventive.
    C’est Dieu Lui-même qui nous donnera la force et la persévérance, portées par le dynamisme intérieur de son amour.

    VIVONS LE JOUR D ’AUJOURD’HUI EN COMMUNION AVEC LUI !

  • Amour et charité sont toujours d’actualité.
    Cette horloge n’a pas d’aiguille pour symboliser qu’à travers le monde, la charité se pratique à toute heure, si nous savons être compatissant aux besoins de l’autre, notre frère. Tout particulièrement en cette année de la foi et de Diaconia-Servons la fraternité.
    De nombreuses personnes sont en détresse et pourtant, nous sommes témoins de gestes, de présence, de soutien, de don gratuit.
    "De l’or ou de l’argent, je n’en ai pas ; mais ce que j’ai, je te le donne : au nom de Jésus Christ, marche ! ", dit Pierre à l’infirme de La Belle Porte.

    Ce message évangélique nous provoque, à toute heure, dans notre quotidien au service de la justice qui est amour, tendresse et miséricorde.

  • "Charité n’a pas d’heure"

    Pour Toi, Jésus, il est toujours temps de vivre la charité, d’aimer comme Toi.

    Tu as eu pitié de cette foule qui te suivait.
    Quand Tu donnes, tu donnes largement.
    Ouvre nos yeux, éclaire-nous, donne ton Esprit quand nous avons à faire face aux injures et aux détresses.
    Fais de nous des artisans d’unité, des témoins de ton pardon. Apprend à aimer à ceux qui se haïssent, apprend-nous à pardonner à ceux qui nous ont offensés, à toujours rendre le bien pour le mal, à n’avoir de mépris pour personne.

    Où sont amour et charité, Dieu est présent.

  • L’horloge symbolique est un élément de cette grande fresque de la Cité St Pierre de Lourdes sur laquelle Jésus occupe une place importante.

    Sur cette fresque, on le voit bénir les 5 pains de la corbeille. En bas, des personnages aux couleurs de Marie, sont en train de servir. La foule est là, nombreuse...
    C’est un rappel de la multiplication des pains : au départ 5 pains, ensuite beaucoup de pains ! Avec peu de choses, Jésus peut multiplier...

    C’est un aspect de la charité qui est vécu là.
    "Contre la faim (et pour le développement)". Commencer par là : donner de la nourriture !

  • "Charité n’a pas d’heure"...

    On croit entendre Jésus dire à ses amis : "Donnez-leur vous-mêmes à manger !" (même s’il se fait tard, même si vous n’avez rien ou presque à donner...).

    Et il est entendu, Jésus. Des femmes et des hommes se lèvent, lui font confiance, et s’empressent de faire ce que dit Jésus. Car de même qu’il y a toujours une foule qui attend, il y a toujours eu au cours des siècles, il y a toujours quelqu’un qui se rend disponible pour servir ici et là à travers le monde...

    Charité n’a pas d’heure. Charité naît du coeur qui entend le cri des hommes, qui entend l’appel de Jésus à vivre comme lui la charité en toute situation difficile, exigeante.

    Il est parfois très difficile d’aimer, de vivre vraiment la charité évangélique. Mais souvenons-nous : “Rien n’est impossible à Dieu !” , "Sans Lui, nous ne pouvons rien faire" !
    Tout amour vient de Lui...

  • La charité n’a pas d’heure ! Pas très facile à comprendre... Je préfère m’arrêter à la grande fresque du partage qui recouvre le fond de la salle à manger de la Cité St Pierre et à l’importance de ce tableau à cet endroit.

    Impossible de ne pas être saisi par cette parole, celle-là qui me revient encore aujourd’hui : "Donne-leur vous même à manger..." a dit un jour Jésus à ses disciples... La grande foule est là encore aujourd’hui, comme à Lourdes... Jésus n’a qu’une corbeille de pain. Bernadette présente ; les disciples portent le pain devenu abondant.

    Pour Jésus, il n’y a pas d’heure pour aimer son frère...
    Je me réconcilie avec l’horloge... Merci, Seigneur, de nous le rappeler à temps et contre-temps, en cette année de la foi. Foi et charité vont de pair....

  • A tout instant, j’ai la possibilité d’entrer en relation avec les uns et les autres et particulièrement dans l’endroit où je vis.

    "Charité n’a pas d’heure"  : tout simplement dire bonjour, même à celui qui souvent est agressif ;
    demander comment ça va pour montrer qu’on s’intéresse à lui.

    Et dans cette relation, je reçois aussi quelque chose et plus encore...

    C’est grâce à la prière de chaque jour que le Seigneur me donne la possibilité d’aller vers les autres.

Têtiere actus

Contempler une image


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 23 novembre 2017

Avoir le souci d’une information judicieuse afin de mieux saisir les causes des injustices et de participer, à notre manière, à les détruire (Règle de Vie)
Pied partage