Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Gethsémani, Jésus au jardin des oliviers

Les soeurs du Christ Rédempteur

Jésus, souffrant la Passion, pieds et poings liés C’est la veillée tragique, jardin des oliviers
Où dans la nuit tombée ils sont tous endormis.
Trempé, sueur et sang, à deux genoux Il prie
Voit la fin approcher et qu’on va l’arrêter…

Son esprit ébranlé par l’urgente menace.
Si Dieu l’a pénétré pour être aussi Lui-même
Il n’en souffre pas moins dans sa nature humaine
C’est un homme qui tremble de toute sa carcasse

Il voit ce qui l’attend, la coupe qu’il doit boire
Qu’elle s’éloigne de lui ! Il n’est pas un héros !
Il implore son Père car vraiment c’en est trop
Mais, fils obéissant, il continue à croire.

Nous rappelant ses mots et surtout son calvaire
Deux mille ans sont passés et nous sommes là
Revivant tout ce qu’il souffrit en ce temps-là
Nous ne l’oublions pas, et ne pouvons nous taire.

Si tu as pris conscience de cet amour-passion
D’un Dieu donnant son fils puis le faisant revivre
Ayant vaincu la mort, alors, tu peux le suivre.
C’est ta veillée, prélude à ta résurrection.

Poème de Christian DELHOMME, transmis à Madeleine R., SCR, Nanterre

Têtiere actus

Fêtes liturgiques

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 21 août 2017

Une avancée du Royaume se réalise parce que dans le secret quelqu’un a prié et dans une disponibilité effective s’est offert à l’action transformante du Père. C’est le mystère de la communion des saints (RV)
Pied partage