Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Jésus, à 12 ans

Accueil > A l’écoute de la Parole > Jésus, à 12 ans

Les soeurs du Christ Rédempteur

Ecouter la Parole

Difficile pour moi, religieuse, d’aborder le récit de "Jésus, à douze ans, au
Temple de Jérusalem", avec un groupe de lecteurs qui sont pères et mères de famille.

Quand Jésus répond à sa mère et à son père angoissés après trois jours de recherche : "Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne savez-vous pas que je dois être chez mon Père"... le présent ou l’avenir des parents se profilent dans les esprits. Avec de la colère, ou de l’inquiétude, ou au mieux, avec un questionnement : "Que nous faut-il comprendre ?". On ne peut s’en étonner. Marie et Joseph eux-mêmes ne comprirent pas la réponse de Jésus "Il me faut être chez mon Père". Marie se trouve là devant le Mystère de son fils, qui, à douze ans, - et donc majeur selon la loi juive -, reçoit et exerce sa liberté de Fils du Père. Pour lui, la fête de Pâque est définitivement accomplie aujourd’hui à Jérusalem puisqu’Il y est présent. Pas besoin de s’en retourner à Nazareth pour revenir l’année d’après.

Jésus au milieu des Docteurs de la loi. Lourdes, Basilique du Rosaire

Toute une vérité pour le Fils. Tout un renoncement pour ses parents. Pourtant Jésus va descendre avec eux à Nazareth. Et l’évangéliste précise qu’il leur était soumis. Jésus a compris quelque chose... Mystère de ces 18 années où il est avec ses parents tout en étant sans cesse "chez" son Père.

La Sainte Famille, oeuvre néerlandaiseLa lecture de ce texte a été un grand moment de vérité, de prise de conscience, de compréhension même, pour nous tous. L’enfant, quel qu’il soit,
a son destin à accomplir. Il n’appartient pas aux parents. Une Maman a dit que, au moment de l’orientation de ses propres enfants, elle a souvent médité ce texte en y trouvant lumière et paix.

Anne M., SCR, Fougères (35)

Têtiere actus
Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 17 décembre 2017

Faire oraison, c’est s’accoutumer à nourrir son âme d’un simple et amoureux regard en Dieu afin de se réjouir de l’unique nécessaire. L’âme fait peu et reçoit beaucoup (Règle de Vie)
Pied partage