Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

L’ Association Le Parc

Accueil > Avec les laïcs > Dans les oeuvres initiées par nos Fondateurs > L’ Association Le Parc

Les soeurs du Christ Rédempteur

L’Institution des Sourds à Fougères

Les Bâtiments de l'Institut des Sourds, à FougèresL’Association de gestion Le Parc a été créée le 10 décembre 1981. A partir du 22 décembre 1993, elle s’appelle l’Association Le Parc.

Elle a pour objectif de poursuivre - avec les Laïcs - l’action initiée, dès 1846, par la Congrégation de Rillé, en faveur des personnes sourdes, dans le respect des valeurs et principes originels.

Comment est né l’Institut des Sourds à Fougères ? Anne Boivent, fondatrice

Dès l’arrivée des premières Sœurs et la Fondation de l’Hospice des Incurables à Rillé-Fougères, une sourde-muette, incapable de gagner sa vie, est accueillie avec joie par Anne Boivent (Mère Marie-Thérèse de la Croix). Jean-Baptiste Le Taillandier, fondateur

Peu de temps après, vers 1846, un garçonnet de 8-9 ans, sourd-muet lui aussi, et abandonné par ses parents, est conduit au Père Jean-Baptiste Le Taillandier qui le reçoit avec bonté. On ne connaît rien de son identité. Le Père baptise l’enfant à l’église St Sulpice de Fougères et lui donne les noms de : « Bonaventure Trouvé »

A cette époque, une jeune fille, Maria Drouillot, qui vit à Rillé en attendant l’âge d’être religieuse, réussit à communiquer par quelques gestes avec la sourde-muette de l’hospice. Cette jeune fille est devenue religieuse sous le nom de Sœur Marie-Angèle Drouillot. Elle est envoyée à l’école des sourds de Laval, pour se former à la méthode des signes de l’Abbé de l’Epée. C’est le seul langage pratiqué pour l’instruction des Sourds-Muets.

Co-fondatrice avec le Père Le Taillandier de l’Ecole des Sourds à Fougères, Mère Marie-Angèle Drouillot en devient la 1ère Directrice.. Maria Drouillot : Sr M. Angèle, 1ère directrice de l'Institut des Sourds

Cette nouvelle fondation est bien accueillie par les Fougerais. Elle gagne vite la sympathie des visiteurs étrangers. Les autorités officielles lui portent beaucoup d’intérêt et la reconnaissent comme « Ecole départementale » en 1851. Elle reçoit les plus grands encouragements des Inspecteurs...

148 Sœurs du Christ Rédempteur ont œuvré près des enfants sourds depuis les origines de l’Institution jusqu’en 2006. Jeunes Sourdes en classe, vers 1950

Depuis plusieurs années, l’Etablissement emploie essentiellement du personnel laïc.
La Congrégation des Sœurs du Christ Rédempteur a sa place au sein de l’Association Le Parc qui gère l’ensemble des antennes. Jeunes Sourds. Manifestation sportive vers 1980

Pendant 150 ans, la Congrégation puis l’Association n’ont accueilli que des jeunes sourds.

Aujourd’hui, progressivement depuis 1989, l’Association Le Parc s’ouvre à un public souffrant certes de surdité, mais aussi d’autres déficiences nécessitant un accompagnement spécifique et des aides complémentaires à celles qui existent déjà :

• des jeunes souffrant de troubles sévères du langage sans surdité

• des adultes avec handicaps associés

• des enfants entre 0 et 6 ans présentant des troubles sensoriels moteurs ou mentaux.


L’Association Le Parc gère ainsi les « Etablissements » spécifiques suivants :

- Pôle Petite Enfance : CAMSP Farandole
- Pôle Ambulatoire : SSEFIS
- Pôle Soins : La MAISON BLEUE. Hôpital de jour et Unité de soins ambulatoires
- Pôle Enseignement : INSTITUT Paul Cézanne
- Pôle Adultes : Résidence ROBINSON. Foyer pour adultes.

Ainsi, forte de ses valeurs, de son histoire et de son expérience, « L’ASSOCIATION LE PARC » poursuit sa mission, dans un esprit d’ouverture et d’adaptation :

Promouvoir la personne sourde et malentendante,
être attentif aux besoins sociaux.

En savoir plus :
Association Le Parc à Fougères

Sr Hélène R., SCR, d’après les Archives de Rillé-Fougères

Têtiere actus
Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 25 juin 2017

« Je ne suis rien, et rien je ne veux être ; avec Jésus, je veux vivre caché, dans la retraite, inconnu, ignoré » (Chant P. Le Taillandier)
Pied partage