Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

La Maison St Michel de Liffré fête ses 60 ans (1/2)

Les soeurs du Christ Rédempteur

L’histoire de ses origines (1/2) :

La Maison de retraite Saint Michel de Liffré (35) doit son existence - il y a 60 ans - à l’initiative et aux démarches personnelles et pressantes de Mr Jean VINCENT, alors Maire de la commune.

Il ressent douloureusement l’absence d’une maison d’accueil pour les personnes âgées. Sa ténacité soutenue et encouragée par Mr l’Abbé FONTAINE, alors curé/doyen de Liffré, a raison des difficultés inhérentes à toute entreprise (elles ne manquèrent pas !) et des hésitations des supérieures de la Congrégation de Rillé sollicitées pour tenir l’établissement.

Hôtel Derqué où a commencé la Maison de retraite

En 1957, une occasion favorable se présente. L’Hôtel Derqué, dit hôtel du Vivier, est à vendre. La population, dans son ensemble, est favorable au projet. Elle répondra généreusement à la souscription lancée pour faire face aux acquisitions et aux diverses transformations qui s’élèvent à 32 millions de francs.

Une association “LA MÉSANGERE FOUGERAISE” (loi 1901) est créée. Cette association ayant été reconnue d’utilité publique, des subventions départementales sont accordées.

Maison de retraite vue de "Contour de Rillé"

Les transformations demandèrent 9 mois de travaux. Le 14 Novembre 1957, 3 Religieuses, conduites par la Supérieure Générale de la Congrégation de Rillé, prennent possession des lieux. Disons plutôt qu’elles y arrivent pour les mettre en état de service.

(A suivre)

Archives des Soeurs du Christ Rédempteur, Rillé-Fougères

Transmis par Gabrielle Helleux, SCR

Têtiere actus

Evénements, fêtes, pèlerinages

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 17 décembre 2017

Faire oraison, c’est s’accoutumer à nourrir son âme d’un simple et amoureux regard en Dieu afin de se réjouir de l’unique nécessaire. L’âme fait peu et reçoit beaucoup (Règle de Vie)
Pied partage