Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

La Nativité de Jésus

Accueil > Contempler une image > La Nativité de Jésus

Les soeurs du Christ Rédempteur

Image du Mois

Que vous inspire l’image ci-dessous : La Nativité de Jésus (Peinture d’Arcabas, détail, 20e siècle) ?

Arcabas : La Nativité de Jésus

Vous pouvez l’exprimer sous forme de réflexions, texte, poème, prière... en cliquant sur "Répondre à cet article" en bas de page :

Messages

  • cette image montre combien Marie nous entoure de sa bonté de sa tendresse qu’elle est la pour nous protéger et nous montrer le chemin vers son Fils

  • Mystérieuse crèche que celle df’Arcabas.
    Elle nous fait entrer dans ce mystère de la nativité.
    Cette crèche est comme un écrin contenant une précieuse richesse. Marie et Jésus semblent être dans un même berceau, enveloppés des langes de l’Esprit-Saint ; ces langes sont souffle, vie, amour, tendresse, joie.
    Marie, au jour de l’annonciation, devant son étonnement, reçoit comme message :" l’Esprit t’enveloppera de son ombre et, nous affirmons dans le credo :" Par l’Esprit-Saint, Il a pris chair de la vierge Marie : deux naissances placées sous le signe de l’Esprit !
    Ces deux naissances ont pour point commun leur enracinement dans notre propre humanité ; Marie et Jésus sont deux êtres pétris de notre propre chair.
    Dans cette crèche, je vois comme une osmose entre Marie et Jésus. Si Jésus est bien sorti du ventre de sa maman : "Et Jésus le fruit de vos entrailles est béni" disons-nous dans la prière du " Je vous salue Marie", Marie, tout au long de sa vie a été liée à la mission de son fils.
    Tout enfant est chair de la chair de sa maman et, l’expérience de la maternité physique ne peut être décrite que par une femme.
    Cette osmose prend un relief plus grand puisque Jésus et Marie sont enfantés par la même force amoureuse : celle de l’Esprit.
    Mais aussi cette crèche, loin d’être fermée est comme ouverte sur le monde puisque Jésus et Marie se donnent à notre humanité dans un don total :
    - L’épisode de Jésus perdu au temple marque ce don total de Marie : " Elle méditait et
    gardait ces paroles dans son cœur.
    - " Ma vie nul ne la prend mais c’est moi qui la donne" dit aussi Jésus.
    Les deux mains de Marie sont très suggestives. Une main de Marie traduit sa tendresse et sa bienveillance pour Jésus, et de cette tendresse et de cette bienveillance, nous sommes aussi les heureux bénéficiaires : Marie mère de Jésus est aussi notre mère.
    L’autre main, grandement ouverte traduit symboliquement l’ouverture de Marie à la mission de Jésus. L’enfant qu’elle vient de mettre au monde, elle ne le garde pas jalousement, elle le donne
    à notre humanité.
    Mystère de l’annonciation et mystère de l’incarnation prennent source dans cet amour infini de Dieu.
    Oui, en Jésus, l’humanité de Dieu vient se coucher dans le berceau de notre humanité.
    Aussi, le mystère de la maternité de Marie rejoint le mystère de la paternité amoureuse de Dieu.
    Le bois du berceau de la crèche de Bethléem est fait du même bois que celui de la croix du Golgotha : l’arbre de la vie.

    René Frénel 4/12/2016

  • Il y a une grande douceur et une belle tendresse chez Marie, la maman, pour son enfant.
    Tous deux sont couchés sur la paille... Une couverture bleue, bien chaude, les enveloppe.
    Le petit enfant est blotti, enroulé contre sa mère, dont les mains croisées offrent protection et tendresse. Ce petit nouveau- né se sent tout à fait en sécurité : il dort paisiblement.
    La “tâche”de Marie, d’enfanter son fils, est accomplie, pour le moment...

    Mystère de Noël : Dieu s’est fait homme, parce qu’Il est l’ Amour Absolu. Il voulait se donner Lui-même.
    Pour réaliser cela il fallait un être humain : Jésus. En Lui, Dieu est présent d’une manière absolue : c’est L’Incarnation Divine.

     
    Mais Jésus désire naître de nouveau dans tout être humain. Quelle merveille ! Soyons prêt, disposé à Le recevoir.

  • Maternité, drapé bleu formant le berceau,
    sommeil calme et profond,
    tendresse, intimité, chaleur humaine,
    mains protectrices, douceur,
    visage paisible et lumineux, harmonie, beauté,
    féminité, grâce, clair-obscur/lumière, terre/ciel,
    femme et enfant-Dieu.

    Voici la nuit ...
    Dieu préparait comme un berceau la Terre où il viendrait au jour.
    Rien n’existe hormis l’Enfant de vie divine : en prenant chair de notre chair,
    Dieu transformait tous nos déserts en Terre d’immortels printemps.

    Hymne p. 732 Prière du temps présent

Têtiere actus

Contempler une image


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 26 avril 2017

Si nous regardons la vie avec un regard de foi, nous pouvons découvrir en nous et dans nos frères, les signes des passages de Dieu (Règle de Vie)
Pied partage