Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

La Pentecôte, sommet du Temps pascal

Les soeurs du Christ Rédempteur

La célébration de la Pentecôte est le couronnement du cycle pascal. La Pentecôte est une des plus grandes fêtes chrétiennes.

D’où vient cette fête de Pentecôte ? Où prend-elle son origine ? Qu’est-ce qui lui donne toute sa signification ? Pentecôte vient du grec ancien pentèkostè  : cinquantième (jour après Pâques). Cette fête chrétienne a des origines juives que le Christ va venir complètement accomplir.

Une indication précieuse et précise est souvent passée sous silence : c’est la manière dont le récit des Actes des Apôtres est introduit : « Quand arriva le jour de la Pentecôte… ». Or, l’original grec dit : « Comme s’accomplissait le jour de la Pentecôte... ».
L’événement qui va être raconté est immédiatement référé à la fête juive de Pentecôte, comme l’accomplissement de cette fête juive.

Quelles sont les origines de cette fête juive ?

Shavouot (Fête de la moisson) : Tu apporteras les prémices nouvelles de la terre dans la maison de YHWH (Ex 34, 26) À l’origine, cette fête avait été instituée pour célébrer les prémices de la moisson (Ex 23,16) ; elle était appelée “fête des Semaines” (Ex 34,22) et elle se célébrait cinquante jours (Lv 23,16) après la Pâque, d’où son nom de “Pentecôte”.
Mais, après le retour de l’exil de Babylone, le peuple hébreu reconstitué, changea la signification de cette fête de la Pentecôte. Elle devint la fête commémorative du don de la Loi sur le Sinaï.

- La Pâque juive célèbre la libération de la servitude d’Egypte.
- La Pentecôte juive parachève ce don de la liberté en célébrant ce don de la Loi fait au Sinaï, pour lui permettre de demeurer dans cette liberté en suivant la loi, les 10 Paroles du décalogue.

Arrêtons-nous au tout début du texte original : « Comme s’accomplissait le jour de la Pentecôte… » L’expression a une forte portée théologique, marquant un moment décisif dans l’itinéraire de Jésus et l’histoire du salut. Cela ne veut pas simplement désigner le terme d’une période de sept semaines qui relie la fête de Pentecôte à la Pâque juive. Mais l’auteur veut signifier davantage : ce qu’il va raconter sera l’accomplissement du vrai sens de cette fête.

Pentecôte, de Giotto. Padoue, 1304-1306Tout comme la fête chrétienne de Pâques n’est pas un simple rappel de la Résurrection du Christ, mais la présence agissante de cet événement au cœur de chacun de nous, de même la fête de Pentecôte n’est pas le simple rappel de l’événement raconté ce jour, mais son actualisation. Nous vivons du même événement que les Apôtres réunis en prière au Cénacle et qui furent remplis de l’Esprit Saint, manifesté sous forme de langues de feu.
Belle expression pour nous rappeler que le langage de l’apôtre sera désormais un langage de feu.

Ceci m’invite, nous invite à appeler fortement l’Esprit Saint lors de la neuvaine qui précède ce jour pour qu’Il nous donne de parler un langage de feu, c’est-à-dire le langage de Dieu !

Sr Gabrielle H., SCR.

Têtiere actus

Fêtes liturgiques

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 25 juin 2017

« Je ne suis rien, et rien je ne veux être ; avec Jésus, je veux vivre caché, dans la retraite, inconnu, ignoré » (Chant P. Le Taillandier)
Pied partage