Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

La Sainte Famille

Accueil > Contempler une image > La Sainte Famille

Les soeurs du Christ Rédempteur

Que vous inspire l’image ci-dessous : "La Sainte Famille" (Monastère des Bénédictines du Mont des Oliviers) ?

La Sainte Famille. Monastère des Bénédictines. Mont des Oliviers

Vous pouvez l’exprimer sous forme de réflexions, texte, poème, prière... en cliquant sur "Répondre à cet article" en bas de page :

Messages

  • Je remarque la grande protection que Joseph donne à Marie - celle-ci a besoin d’être protégée, aidée dans le mystère de sa mission - et à Jésus, tout en accomplissant des choses très matérielles, comme celle d’apprendre à Jésus à travailler...

    Jésus, lui, semble enseigner ses parents. Il commence à comprendre sa propre mission : "Ne saviez-vous pas que je dois être aux choses de mon Père ?" Devant ces paroles mystérieuses, il faut pour Marie et Joseph méditer longuement pour comprendre peu à peu qui est Jésus.

    L’unité de cette Famille est évoquée par le symbolisme des mains qui se tiennent, des mêmes auréoles de sainteté.

    C’est une très belle icône qu’on ne se lasse pas de regarder ! La sainte Famille, semblable à toutes les familles d’aujourd’hui, avec ses joies, ses peines, ses soucis.

    Je me mets particulièrement sous sa protection, de même que ma famille et toutes les familles de la terre.

  • On est frappé par l’harmonie, la paix qui se dégage de cette icône.

    Avec ses couleurs : plus marquées pour Marie (c’est la mère !), plus effacées pour Joseph, entre les deux et avec du blanc pour Jésus. C’est paisible.

    Joseph, plus grand, protège, une main sur l’épaule de Marie.

    La tendresse, l’unité, la protection s’expriment par la position des mains.

    Malgré tout, les visages de Joseph et de Marie sont assez graves, ce sont des parents : "Que sera cet enfant ?"
    Déjà cet enfant n’est pas tout à fait comme un autre : il enseigne (allusion sans doute à la scène du Temple, lorsqu’il a 12 ans).

    En cette fête de la Sainte Famille, très belle icône, tout à fait d’actualité. Je lui confie les familles qui en ont le plus besoin, plus particulièrement en ce mois de janvier 2013.

  • Beauté, harmonie, douceur de l’ensemble... Grâce aux couleurs chaudes et dégradées, aux lignes arrondies, aux attitudes paisibles, à la position des mains.

    Joseph le protecteur "enveloppe" Jésus et Marie de ses deux bras. Sa main sur l’épaule de Marie et son regard traduisent beaucoup de tendresse pour son épouse.

    Marie est entièrement tournée vers son enfant, dans une attitude méditative comme si elle cherchait à percer son mystère. Les 3 étoiles qu’elle porte sur le front et les épaules rappellent - à la manière orthodoxe - sa virginité avant, pendant et après l’accouchement.

    Jésus se laisse "envelopper". Il est le tout petit, lui de "condition divine" ! Et pourtant, il a déjà la main de l’enseignement de quelqu’un qui parle "avec autorité".

    Toutes les mains parlent : elles disent l’unité, la tendresse, la présence rassurante.

    Jésus, Marie, Joseph... un beau modèle pour nos familles actuelles, dans une société en quête de bonheur, de sens...

  • Très jolie icône de la Sainte Famille, aux couleurs vives, percutantes.
    Couple parfait :
    Papa, Joseph, plein de tendresse pour Marie dont il entoure l’épaule,
    et qui a sa tête toute penchée sur la tête de Marie.
    Maman, Marie, tête également penchée sur l’épaule de Joseph
    et regard fixé sur Jésus.
    Jésus, l’Enfant, auréolé et bras levé vers le ciel, a déjà l’attitude de l’Enseignant.
    Ses regards sont tournés vers le monde.

    Mes yeux sont attirés par les trois mains enchevêtrées qui disent l’union.
    Cet ensemble est enveloppé d’une clarté rare qui porte à la joie de vivre.
    Comment ne pas penser à l’actualité d’aujourd’hui.
    Pourquoi vouloir "casser" cette unité et faire perdre le vrai sens de la vie de famille ?

    Seigneur, aide tout homme et toute femme à vivre l’Amour, la Tendresse,
    à l’exemple de la Sainte Famille.
    Et bénis tous les enfants, fruit de cet Amour.

  • Cette icône, avec des couleurs "chaudes" et claires, rayonne la tendresse, l’unité (les mains), l’harmonie et la paix. L’ Enfant-Jésus ne fait "qu’un" avec ses parents.
    Joseph protège tendrement Marie en mettant son bras sur ses épaules.

    Cette Sainte Famille est représentée comme modèle de toute famille humaine.
    Mais, en ces temps, la famille "traditionnelle" veut évoluer parfois vers des formes et constructions tout à fait autres...

    Pourtant, dans cette Sainte Famille, tout ne s’est pas passé d’une manière si idyllique qu’on pourrait le croire. Marie et Joseph, eux aussi, ont eu des problèmes, des peines, des soucis :

    "Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ?
    Nous t’avons cherché avec angoisse".

    Et Jésus : "Ne saviez-vous pas que je dois être aux choses de mon Père ?".
    Non, ils ne pouvaient pas savoir...

    Jésus avait découvert sa vocation : sa relation unique avec son Père. Par sa propre expérience, Jésus, Fils du Père, trouve son chemin, lui formé dans la famille de ses parents. Ce n ’est que plus tard que Marie comprendra mieux la vie de son fils. Jésus leur a été obéissant. Chacun des trois va suivre son propre chemin, dans le respect et la confiance des autres.

    Peut-être est-ce pour nous une invitation concernant nos relations avec des familles, surtout celles qui sont en recherche ?

  • A travers des couleurs vives, je découvre la tendresse de Joseph pour Marie (main sur l’épaule) et réciproquement de Marie pour Joseph (tête blottie sur l’épaule de Joseph).

    Le vêtement blanc de Jésus signifie pour moi sa pureté, son innocence, sa relation à Dieu le Père. Jésus, auréolé, main levée, semble déjà enseigner. Son vêtement rouge annonce tout ce qu’il lui faudra souffrir pour que les gens comprennent...
    Les 3 mains qui se rejoignent montrent bien l’unité qui existe entre eux.
    Le manteau rouge de Marie signifie peut-être tout ce qu’elle aura à souffrir elle aussi : la fuite en Egypte, la perte de l’Enfant-Jésus et son recouvrement au Temple, l’agonie, la flagellation, le couronnement d’épines, le portement de croix, le crucifiement de Jésus.

    Cette représentation de la Sainte Famille me rappelle ce chant :

    "Jésus, Marie, Joseph
    je vous donne ma vie,
    mon esprit et mon coeur...
    Je vous les sacrifie, Jésus,
    donnez-moi votre amour
    et la nuit et le jour !".

  • Cette icône nous invite à prier pour toutes les familles du monde. Nous pensons plus particulièrement à celles éprouvées par la guerre, la pauvreté, le deuil, l’exil, la désunion.

    Les visages sereins de Marie et Joseph sont tournés vers Jésus. L’amour familial se manifeste dans les attitudes de tendresse, de présence, de main posée sur l’épaule.

    Au centre, Jésus, portant déjà l’auréole de la gloire, nous invite à écouter son enseignement. Notre regard est attiré par les trois mains réunies, symbole pour nous de la trinité.

    En ce début d’année, nous souhaitons des voeux de bonheur, de paix et d’espérance, à toutes les familles qui se rassemblent pour échanger et partager.

Têtiere actus

Contempler une image


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 18 décembre 2017

« Je veux aimer Dieu sans intérêt et sans retour, l’aimer de l’amour dont il m’aime. Il m’aime quoique pécheur car pour moi c’est un doux Sauveur » (Chant P. Le Taillandier)
Pied partage