Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Le Sermon sur la montagne

Accueil > Contempler une image > Le Sermon sur la montagne

Les soeurs du Christ Rédempteur

Que vous inspire l’image ci-dessous : Les Béatitudes. Peinture de Fra Angelico, 1400-1455.

Vous pouvez l’exprimer sous forme de réflexions, texte, poème, prière... en cliquant sur "Répondre à cet article" en bas de page :

Messages

  • Mise en scène solennelle, grandiose, pleine de lumière, de sérénité.
    Jésus, bras et main droite levés apparaît comme le "Grand Maître", le "Grand Enseignant".
    Jésus a quelque chose d’important à transmettre : le bonheur.
    Bienheureux... bienheureux...

    Devant Lui, douze hommes, douze appelés,
    Choisis pour écouter, recevoir, assimiler l’heureuse Parole
    Pour ensuite la transmettre, la propager.
    Parmi ceux-ci, un homme me pose question, attire mon regard.
    Il est à droite et porte une auréole noire...
    Faut-il déjà penser à Judas ?

    Ce groupe des Douze est avide de recevoir la bonne Parole,
    De s’instruire, de comprendre.
    Ils sont hyper-attentifs,
    Concentrés pour ne rien perdre de cet enseignement unique de Celui qu’ils admirent.
    Représentation merveilleuse.
    Chacun semble saisi par la Parole reçue.
    Parole réconfortante, exigeante mais pleine de vie. Heureux, heureux...
    Plus tard, dans le silence, chacun aura à coeur d’y revenir,
    De se remémorer ce moment unique, d’approfondir l’enseignement reçu,
    D’essayer d’en vivre et de la transmettre autour de lui.

    Seigneur, touche mon coeur par ta Parole reçue chaque jour à l’Eucharistie.
    Parole aujourd’hui pacifiante, réconfortante, parfois percutante.
    Seigneur, aide-moi à faire silence, à écouter, à approfondir,
    A prier cette Parole pour qu’elle se concrétise dans ma vie de chaque jour.

  • Seigneur Jésus,
    Maître entouré de tes disciples,
    Tu es Celui qui enseigne avec autorité.
    L’artiste Te montre dans un paysage plein de douceur, de lumière,
    et en même temps plein de grandeur et de majesté.

    Tes disciples forment comme une « cour » devant Toi.
    Ils reçoivent, ils boivent ta Parole et en sont comme illuminés,
    nimbés de l’auréole de sainteté.
    Sauf un dont l’auréole est ténèbre.

    Quel sera le destin de celui qui porte ce signe de détresse ?
    Il est là. Il écoute.
    Dieu seul sait comment Il manifestera sa Miséricorde infinie.

    Heureux, bienheureux, soyez dans l’allégresse...
    Heureux les affligés car ils seront consolés,

  • Belle image du Christ enseignant à ses apôtres. Douze hommes assis autour de leur maître sur une montagne taillée particulièrement, écoutant attentivement avec passion. Parmi ces douze je vois que l’un a une auréole noire et presque cachée.

    Pourquoi lui il est différent des autres ? Qui représente t-il ? Et moi quelle serait mon auréole si j’étais parmi les douze ? En cette année de la foi il est bon de s’asseoir comme les apôtres pour écouter la Parole de Jésus avec intérêt pour nourrir ma foi et la transmettre à mon entourage.

    bertine

  • Jésus gravit la montagne lieu de sa prière, il s’assit, ses disciples s’approchèrent, Il se mit à les instruire.

    Jésus est au plus près de son Père, moi je suis tellement terre à terre. "Heureux", "bonheur"... annoncé à la société de son temps : les petits, les faibles, ceux qui veulent faire route avec Lui.

    Comment je fais descendre ces paroles dans mon coeur ?

    Ces béatitudes disent le bonheur de ceux qui s’ouvrent à Lui. Ce n’est pas un rêve lointain...
    Donne moi, Seigneur, un coeur de pauvre qui m’apprenne à discerner l’essentiel quand tout ce qui m’encombre prend trop de place. Que je sois capable de faire des choix qui me rendent libre avec cette paisible confiance en toi.

    Programme de vie dans la parole de Jésus qui accomplit ce qu’elle dit :
    " Le royaume des cieux est à eux ".

  • Cette peinture révèle le Christ, lumière pour chacun des apôtres.

    En assise, à l’écoute de la parole de Jésus, les douze accueillent la lumière : ils en sont auréolés. Inondés de clarté par ce message de bonheur, d’espérance, de justice et de paix, les disciples sont déjà bienheureux.

    Bienheureux, nous le sommes,

    si la joie de nos frères fait chanter notre coeur.

    si nos mains sont tendues à la paix de nos frères

    si nos yeux sont baignés de tendresse et d’amour

    si l’appel des plus pauvres a touché notre coeur

    si nos mains sont offrande et nos voix prière :

    « Le royaume de Dieu est déjà parmi nous ! »

    Loué sois-tu, Seigneur, de nous avoir donné des frères à aimer !

  • Le Sermon sur la montagne... Mais de quoi s’agit-il ?" Sermon" porte une majuscule !
    Jésus choisit un lieu calme, paisible, retiré de la foule pour être seul avec les douze. Là, il prononce son premier discours qui commence par ces mots :

    "Heureux les pauvres de coeur... Heureux ceux qui font oeuvre de paix..."

    Voilà des paroles qui bousculent nos habitudes, nos manières de penser.
    Jésus connaît ce qui habite le coeur humain : la soif d’être heureux.
    Il donne à ses apôtres les clés du bonheur, de la vraie joie qui touchent chacun dans son être profond.

    Message extraordinaire, bouleversant qui invite à un chemin de conversion.

  • La montagne est un lieu symbolique. Chaque fois que Jésus parle, c’est comme s’il élevait l’âme, le coeur de ses auditeurs vers le ciel, vers son Père...

    Jésus parle d’autorité : cela est signifié par sa main droite, main de l’enseignement.

    Tous les apôtres se sont rappochés de Jésus pour bien entendre, ils font cercle et sont au coude à coude. Pour être accueillie et germer, la Parole n’a-t-elle pas besoin d’un coeur fraternel ?

    Tous ont l’auréole de la sainteté = de la bonne volonté, du coeur ouvert et disponible. Sauf un !...

    On dirait une petite Retraite autour du Maïtre, loin du bruit, de la foule. Ils en ont de la chance !

    Tout comme j’ai, nous avons aujourd’hui de la chance, chaque fois que la Parole nous est offerte personnellement ou en groupe !

    "Laissez-vous instruire par Moi" nous dit encore Jésus...

  • Jésus s’est retiré à l’écart sur une haute montagne, lumineuse...
    Quand Jésus a quelque chose d’important à faire, il s’en va dans un lieu désert.

    Et là, ce jour-là, il enseigne le chemin du vrai bonheur : Heureux...

    Les apôtres sont tous présents, auréolés, sauf un... Je pense à Judas qui va le trahir !

    Le mot "Heureux" qui ponctuent les Béatitudes, je remarque qu’on le retrouve souvent aussi dans les psaumes. Cf le Ps 111 par ex. :

    "Heureux qui craint le Seigneur..."

  • Je suis frappée par l’atmosphère lumineuse. Et aussi par les couleurs vives et gaies des vêtements. Tout cela contribue à créer un climat bien en rapport avec ce que dit Jésus : "Heureux"...

    Souvent, dans la Bible, sur la montagne il se passe une Révélation (ex. au Sinaï, à l’Horeb...).

    Je remarque le geste de Jésus qui renvoie vers le Père. Jésus fait le lien entre la terre et le ciel.

    Autour de Jésus 12 personnages :
    L’auréole noire de l’un d’entre eux est frappante !
    Un des auditeurs est tourné vers nous comme pour nous signifier que ce que dit Jésus est pour nous aussi.
    Ils sont assis, dans l’attitude de l’écoute, de l’attention.

    Jésus délivre un message de bonheur paradoxalement à ceux qui paraissent en être privés : les pauvres, ceux qui pleurent, les persécutés...
    Les Béatitudes, c’est tout l’Evangile. Jésus comble tous ceux qui sont en manque.

    Suis-je en manque de quelque chose ? Jésus peut le combler...

  • Ce qui me frappe particulièrement :
    La place de Jésus : sur la montagne, mais aussi sur terre !
    Egalement ses pieds : il chemine avec ses apôtres, ceux qu’il a choisis.

    Jésus ne s’adresse ici qu’à eux. Et cependant, et pourtant... les Béatitudes concernent tout le monde...

    Il les instruit : "Bienheureux !" , avec ce mot qui semble tellement à l’opposé de ceux qu’il enseigne.
    "Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront pas" semble nous dire Jésus.

    "Apprends-moi, Seigneur, à chercher mon bonheur dans cette voie.
    Bonheur déjà pour aujourd’hui.
    Bonheur qui comporte aussi des exigences, qui oblige à des choix !
    Le Royaume appartient à ceux qui font oeuvre de justice..."

Têtiere actus

Contempler une image


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 25 novembre 2017

Savoir parfois nous compromettre avec les pauvres afin de construire un monde plus juste et plus fraternel (Règle de Vie)
Pied partage