Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Le cimetière de Rillé

Accueil > Où sommes-nous ? > Sur la colline de Rillé > Le cimetière de Rillé

Les soeurs du Christ Rédempteur

Etabli dans l’enceinte de la Communauté de Rillé, à Fougères (35), le cimetière des Soeurs fut solennellement béni le 29 mai 1855. Le cimetière de Rillé, à Fougères

Voici ce qu’écrivit alors le Fondateur, le Père Jean-Baptiste Le Taillandier :

« Parmi les consolations que (Dieu) daigne nous accorder, nous devons compter le bonheur insigne d’avoir obtenu pour notre Congrégation, l’autorisation d’établir un cimetière dans l’enceinte de notre Communauté…

Le cimetière de Rillé, à Fougères

Quelle consolation pour nous d’aller sur le bord de leurs tombes leur donner un souvenir de l’ancienne charité qui nous unissait à elles… Là, nous pouvons aller nous retremper dans l’esprit de notre vocation par la méditation de nos fins dernières…, par le souvenir de leurs vertus, de leur courage dans le dernier combat, de la victoire décisive qu’elles ont remportée et du diadème de gloire qui brille sur leur front bienheureux... »

(Annales de la Congrégation, année 1855,
par le Père Le Taillandier)

.....................................
.................... Le cimetière de Rillé, à Fougères

Ils sont nombreux les bienheureux
Qui n’ont jamais fait parler d’eux
Et qui n’ont pas laissé d’image...

Tous ceux qui ont, depuis des âges,
Aimé sans cesse et de leur mieux
Autant leurs frères que leur Dieu.

Eternellement heureux !
Eternellement heureux ! Dans ton royaume !

Sr H R Le cimetière de Rillé, à Fougères : tombeau de la Fondatrice Anne Boivent

Têtiere actus
Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 19 septembre 2017

« Vivre ou mourir, être aimé ou déplaire, être riche ou dans la misère, pour qui ne veut que Dieu, tout cela n’est rien » (Chant P. Le Taillandier)
Pied partage