Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Le repos... éternel !

Les soeurs du Christ Rédempteur

Pour être « éternel  », le repos se doit d’abord d’avoir été expérimenté, sinon que disons-nous ?
Dieu ne serait-il pas l’initiateur du repos ? « Le 7ème jour Dieu se reposa  ».

Dans « se reposer » il y a :

poser : poser un paquet détend le corps.

se poser : se poser quelque part indique que j’y reste, je ne fuis pas.

se reposer : se re-poser signifie que je choisis d’entrer dans une durée, j’accepte un rythme nouveau, je ne me fuis pas.
Se reposer n’est pas se divertir ; c’est, en effet, mettre une activité à la place d’une autre ; c’est une absence à soi.

Le repos est un retrait bienfaisant, c’est « laisser être  » ce que je ne soupçonne peut-être pas. Je suis plus grand que le paquet que je pose ; l’autre est plus grand que ce que je vois de lui ; Dieu est plus grand que sa création.

« Laisser être », c’est entrer dans un itinéraire qui donne aux choses, aux autres, à Dieu d’être ce qu’ils sont. Comme Dieu lui-même se reposa, se retira de sa création pour lui donner d’advenir. Il regarda et contempla.

C’est le but d’une existence unifiée que « d’entrer dans le repos de Dieu ».

Le psaume 94 dit :
« Vont-ils entrer dans mon repos  ? » Comme si c’était son souci !

Marie-Angèle F., SCR, Ajain (23)

Têtiere actus

Fêtes liturgiques

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 26 mai 2018

Sûres de l’action de Dieu qui sauve, portons sur les hommes et les événements un regard contemplatif qui voit plus profond que les apparences et fait rendre grâces (Règle de Vie)
Pied partage