Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Marie et Elisabeth

Accueil > A l’écoute de la Parole > Marie et Elisabeth

Les soeurs du Christ Rédempteur

Joie et émerveillement d’un groupe de cinq couples à la lecture de Luc 1, 26-56 : Annonciation, Visitation et Magnificat.
Impossible de séparer ces trois textes...

Mais, pourquoi Marie se met-elle si rapidement en route après que l’Ange l’ait quitté ? Ce n’est pas pour vérifier ses dires. Arrivée chez Élisabeth, elle est seulement là, toute présente, avec ce mystère déjà en oeuvre en elle, et salue sa cousine. Elisabeth est également toute présente à ce qui se passe, toute présente au tressaillement de joie de l’enfant qu’elle porte en son sein, et qui a perçu ce que personne ne pouvait savoir, toute accueil de l’Esprit-Saint qui, en cet instant, l’habite. Seule, elle parle ; elle dit à Marie des paroles surprenantes. Prenant en compte le signe que lui fait son enfant -précurseur déjà- elle exprime, sous l’action de l’Esprit-Saint, les mots exacts qui disent le réel de ce que vit Marie. Arcabas : la Visitation

L’étonnant c’est que Marie demeure silencieuse. Elle reçoit les paroles d’Élisabeth, paroles où elle reconnaît l’exacte expression de ce que le Seigneur a fait en elle. Voix humaine, et voix de l’ange venu du ciel se rejoignent. Et cela, il le fallait pour Marie, femme semblable à toutes les femmes. On comprend maintenant pourquoi elle n’avait pas encore exprimé sa reconnaissance à Dieu pour le don reçu, l’enfant-Dieu. ?

Maintenant sa parole fuse en un Magnificat éblouissant d’action de grâces, de vérité dans l’expression de ce qu’elle dit de Dieu Saint son Sauveur, d’elle-même l’humble servante, de toute l’humanité qui désormais la proclameront bienheureuse. Tout est accompli.

Est-ce que cela m’éclaire sur la nécessité profondément humaine d’exprimer à une personne sûre ce que je reçois intérieurement dans ma vie spirituelle pour qu’elle me confirme par sa propre parole ? Alors je peux moi aussi, chanter le Magnificat, et laisser s’accomplir en moi l’oeuvre de Dieu..., comme Marie.

Sr Anne M.

Têtiere actus
Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 23 juillet 2017

Jésus fait toujours ce qui plaît au Père : communiquer sa vie de Fils à ses frères les hommes, afin de les rétablir dans une relation filiale envers le Père et une relation fraternelle entre eux (Règle de Vie)
Pied partage