Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Noces d’or

Les soeurs du Christ Rédempteur

Il suffit parfois d’un désir exprimé, d’une proposition, et de quelques bonnes idées pour qu’une rencontre devienne un vrai moment de partage. C’est ce qui nous est arrivé ce soir-là. Nous étions six ; cinq Soeurs en communauté à Fougères, et une sixième tout droit venue du Burkina-Faso. Le 3 juillet nous fêtons nos Noces d’Or avec neuf autres Soeurs résidant hors Fougères, et deux autres du Limbourg hollandais.

Nous voici donc dans la communauté de Thérèse qui nous accueille au dernier étage d’un immeuble. Le panorama sur Fougères est très beau. La table est préparée. L’appareil à raclette trône sur la table. Les roses apportées ornent la salle à manger. Tout respire l’accueil et la joie d’être ensemble.

La soirée va se dérouler dans une simplicité qui rend heureux. Nous commençons par chanter les Vêpres. En réponse à la question posée pour introduire le Magnificat : « Chacune peut-elle dire un aspect de sa vie qui l’a rendu heureuse ? », c’est le partage du meilleur de ce qui l’a animée, là où elle était envoyée. Nos « histoires », bien particulières, se rejoignent. Qu’y a-t-il de différent quand le même Esprit nous anime ? Extérieurement pourtant, on pourrait se le demander. Mains et coeurs sont unifiés.

Arcabas détailC’est la Sœur comptable qui se souvient des bons moments vécus au milieu des chiffres, cette autre qui a toujours accompagné les malades et été proche du personnel, ou bien la Sœur qui a appris à lire et à compter aux enfants et qui continue aujourd’hui en faisant du soutien scolaire auprès d’enfants étrangers, celle qui a reçu comme mission le service liturgique par la musique, le chant, la formation de "musiciens" pour les paroisses, cette autre qui a passé une moitié de sa vie religieuse auprès des adolescents, pour ensuite être une présence attentive aux Sœurs aînées plus ou moins dépendantes, et cette dernière qui revient de 13 années au Burkina-Faso où elle porte le souci des jeunes filles qui désirent devenir religieuses dans la Congrégation. Elle nous fait connaître quatre d’entre elles qui vont venir à la Maison-Mère pour fêter les cinquante ans de présence des Soeurs du Christ Rédempteur au Burkina.

50ème anniversaire de présence des Soeurs du Christ Rédempteur au BurkinaSusciter la vie, l’accueillir, y communier, c’est participer à l’oeuvre de Vie de la la Justice de Dieu pour l’avancée du Royaume, nous dit notre Règle de Vie. C’est notre conviction.

Nous nous retrouvons avec tout cela. Pensez-vous que notre soirée se soit déroulée sous le signe d’une certaine austérité ? Non, rassurez-vous. Les rires fusaient et les « histoires » ne manquaient pas de piquant…
Mais cela serait trop long d’en partager quelques-unes dans cet article !

Sr Anne M, SCR. Fougères

Têtiere actus

Témoignages divers

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 27 juillet 2017

Jésus dispense la Parole qui révèle les hommes à eux-mêmes en leur révélant le Père (Règle de Vie)
Pied partage