Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Notre-Dame de Rillé : Le Livre

Accueil > Où sommes-nous ? > Sur la colline de Rillé > Notre-Dame de Rillé > Notre-Dame de Rillé : Le Livre

Les soeurs du Christ Rédempteur

Le Livre occupe une place centrale.
Imaginons son absence, ce n’est plus Notre-Dame de Rillé.

Il n’est pas là comme un objet dans une bibliothèque
ou pour la composition de l’œuvre.

Le Livre est tenu, partagé par Jésus et Marie.
Il est leur lien, leur relation.

Notre-Dame de Rillé, à Fougères (35). Belle statue de grès, 16e siècle.Livre cent fois lu et relu, comme le suggère la patine,
la marque du temps sur le grès.
Livre de l’Histoire d’Israël :
« Je suis le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob... »
« Jésus, fils de... fils de... fils de David... fils d’Adam ».

A l’endroit du pouce de Jésus,
j’imagine le chant d’Anne - mère de Samuel -
su par cœur et redit par Marie
pour exhaler l’allégresse de son cœur,
la reconnaissance des merveilles de Dieu (cf le Magnificat).

A l’endroit du pouce de Jésus,
j’imagine l’annonce de la Nouvelle Alliance, d’après Jérémie :
« Tous me connaîtront du plus petit au plus grand, parce que
je leur pardonnerai et mettrai ma loi dans leur cœur ».

A l’endroit du pouce de Jésus
j’imagine le Serviteur d’Isaïe...

A l’endroit du pouce de Jésus,
j’imagine les mots profonds des Psaumes :
« Eternelle est la fidélité du Seigneur, éternel est son amour ! »

Sans ce Livre, il n’y a plus Notre-Dame de Rillé.

Le dialogue de Jésus et Marie est Parole de Dieu partagée,
Parole en écho. Notre-Dame de Rillé.

Sr Marguerite-Marie Piel, SCR (35) :
Méditation devant Notre-Dame de Rillé à Fougères

Têtiere actus
Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 30 mai 2017

La vertu qui caractérisait Anne Boivent, c’était la simplicité : « Quand j’ai fait une bonne œuvre, réussi dans une affaire, reçu de Dieu une faveur extraordinaire, dès que tout est passé, je n’y pense plus ».
Pied partage