Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

"Notre-Dame des Vertus" La Guimarais, Vitré

Les soeurs du Christ Rédempteur

En 1717, Monsieur Huet, un prêtre de Lamballe (22),

donna à la communauté des Demoiselles des Incurables, rue de la Santé à Rennes, une statue de la Vierge, réputée miraculeuse.
Notre-Dame des Vertus, La Guilmarais à Vitré

Cette statue de la Vierge à l’Enfant, "Notre Dame des Vertus" fut placée dans la Chapelle des Incurables (de l’époque), dans une niche, au-dessus de l’autel. Puis elle fut transférée dans la nouvelle chapelle des Incurables, à Rennes, le 26 avril 1854.

Considérée comme datant du 18ème siècle par les spécialistes, elle est en bois, haute de 1m 64, couronnée de fleurs de lys, et de couleur chair. Tous ses vêtements étaient dorés. Lorsqu’on les repeignit en 1854, on ne dora que son diadème, son manteau et son corsage. Son visage fut laissé blanc. Depuis 1869, elle a été polychromée selon le goût de l’époque.

Cette statue de la Vierge vénérée par les Demoiselles des Incurables, à Rennes, a traversé la Révolution sur son piédestal, conservant sa couronne fleurdelisée, malgré la haine des révolutionnaires pour tout objet pieux.

Un jour, deux hommes furent envoyés pour l’enlever. Ils essayèrent vainement d’accomplir leur mission… Ils durent y renoncer. On est étonné qu’ils n’aient pas cherché à la briser. Ils se bornèrent à mettre les scellés sur les portes de la chapelle. Mais la Vierge ne perdit pas pour autant sa puissance. Elle protégea la Maison des Incurables contre les révolutionnaires.

Ce fut dans cette chapelle des Incurables qu’eut lieu la dernière Messe avant l’exil des prêtres. Ce fut également dans ce lieu que fut célébrée la première messe à laquelle il était possible d’assister, sans compromettre sa vie.

La Guimarais à Vitré

Lorsque les Sœurs quittèrent définitivement leur Maison natale en 1897, Notre Dame des Vertus resta à sa place et continua d’écouter les prières qui lui étaient adressées.

A quelle époque et dans quelles circonstances a-t-elle perdu sa couronne fleurdelisée ?… Quand a-t-elle été classée par les Beaux-Arts ? … Nul ne le sait.

Bien que n’occupant plus les lieux, les Sœurs sont allées souvent prier dans la chapelle de ce lieu devenu le Collège de la T.A.

C’est en 1994 que les Religieuses (Filles du Coeur Immaculé Servantes des Pauvres) - dont la Maison-Mère avait été installée à la Guilmarais de Vitré en 1897 - purent récupérer ce bien de famille. Après restauration, Notre-Dame des Vertus fut ramenée, en juin 1999, dans leur chapelle de la Guilmarais.

Notre-Dame des Vertus, La Guilmarais à Vitré

Voir aussi : La Guilmarais de Vitré

(d’après les Archives de Rillé-Fougères)

Têtiere actus

Evénements, fêtes, pèlerinages

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 23 août 2017

Il est impossible d’accepter que l’œuvre d’évangélisation néglige les questions concernant la justice, la libération, le développement de la paix dans le monde (Paul VI, Evangelii nuntiandi)
Pied partage