Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Partage entre deux continents

Les soeurs du Christ Rédempteur

Depuis quelques années, nous correspondons avec Sœur Julienne LALLE, Burkinabé, qui s’est engagée dans notre Congrégation des Sœurs du Christ Rédempteur, et que nous n’avions jamais eu le plaisir de voir.

Cette année, elle a été élue au Chapitre Général pour représenter nos jeunes Sœurs Africaines. Nous avons eu la joie de la recevoir à la communauté pendant une semaine. Très vite, nous nous sommes senties à l’aise. Nous avons partagé notre vie, notre prière communautaire et paroissiale. Elle n’a pas manqué de prendre part aux tâches de la communauté. Elle a préparé un délicieux couscous à la manière du Burkina que nous avons bien apprécié. La conversation a été alimentée par la vie en Afrique et la vie en France : développement, ressources, cultures, moyens de communication…

Chez nous, le jardin l’a attiré. Elle s’étonnait des beaux légumes qui poussaient. Un rien suscitait son admiration : une pomme de pin par exemple, qu’elle a d’ailleurs désiré emporter au Burkina. De notre part, des étonnements semblables, par exemple celui de constater sa familiarité avec les moyens modernes de communication : elle avait sur elle une clé USB qui nous a permis de constater ce qui se vit là-bas. Nous avons été heureusement surprises de voir le développement qui s’opère en Afrique, particulièrement au Burkina Faso, à Ouagadougou où elle vit en communauté.

En tant qu’infirmière, elle est allée passer quelques jours au service de Béthanie à la Maison-Mère, près des sœurs souffrantes. Julienne était heureuse dans ce milieu ; certaines Religieuses ont remarqué sa délicatesse et sa présence remplie d’attention à la personne.

Cette première expérience a changé notre regard sur ce Continent, et le Peuple Africain nous est devenu plus proche. Nous avons vraiment le désir de maintenir cette relation.

Srs Maria, Anne-Marie et Hélène, SCR, Romagné (35)