Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Pépites d’or chez nos sœurs aînées, à Béthanie

Les soeurs du Christ Rédempteur

Béthanie, secteur de la Maison-Mère de Rillé qui accueille les sœurs aînées plus ou moins dépendantes, a eu la joie de bénéficier de l’animation de groupes extérieurs.

Voici les deux derniers en date :

-  Tous participentMardi 28 Juin 2016, la chorale de Marcillé-Raoul - entraînée par son président, Mr Bobon, et son chef de chœur - a réjoui les oreilles des sœurs par de nombreux chants. Ce qui a été particulièrement apprécié c’est cette alternance de voix masculines et de voix féminines pour l’un ou l’autre chant et de chansons nouvelles et anciennes. D’ailleurs, pour ces dernières, la salle a été spontanément mise dans le coup et chacune prenait sa part suivant ses possibilités. Un accordéoniste et un guitariste interprétèrent aussi quelques morceaux de musique.
Le temps de la pause-goûter fut, tout naturellement, occasion d’échanges et de remerciements.
Merci à ceux qui ont été à l’origine de cette heureuse initiative.

-  La chorale de Vitré à RilléLe 15 Novembre, ce fut la chorale de Vitré, composée d’une bonne trentaine de choristes, qui fut invitée pour toutes les sœurs de la Maison-Mère de Rillé et naturellement Béthanie en faisait partie. Les choristes offrirent aux sœurs de passer un après-midi bien agréable. Celles-ci ont gardé le souvenir de beaux chants, très variés et très apaisants. Elles surent reconnaître chez l’animatrice et les instrumentistes la compétence de véritables professionnels.
Et tout naturellement, le concert se termina par des chants de Noël.
Oui, encore merci à vous qui offrez gratuitement de votre temps pour procurer un tel bonheur à nos sœurs aînées !

- Mais ce qui reste la particularité du mercredi 14 Décembre, jour de l’arbre de Noël, ce fut la mise à contribution de tous les partenaires, à égalité : sœurs aînées, membres du personnel et leurs enfants (Cf. l’article : L’arbre de Noël à Béthanie : une première).

Recueilli par Gabrielle Helleux SCR

Portfolio