Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Petites joies autour d’un pèlerinage

Les soeurs du Christ Rédempteur

Nous étions 2 jubilaires de diamant de notre congrégation à participer au pèlerinage du Rosaire à Lourdes, du 2 au 7 Octobre 2018.

Le voyage, dit-on, fait partie du pèlerinage. Nous l’avons expérimenté ! Dès la salle d’attente en gare de Rennes, Maria reçoit la confidence d’une personne inscrite deux jours seulement avant la date du pèlerinage, personne en situation de détresse, venant déposer sa peine au pied de la grotte.

Pèlerins du Rosaire 2018 à LourdesLe hasard de l’arrivée à l’hôtel nous place en face d’une personne sourde et de sa maman. Petit stress d’abord, mais la maman nous dit que sa fille savait lire sur les lèvres. Monique a été scolarisée de 1958 à 1968 à l’Institut des Sourds fondé par notre congrégation à Fougères. Elle peut énumérer toutes les sœurs qui l’ont enseignée ! « Qu’est-ce que je suis contente de vous avoir rencontrée ! » ne cessait de répéter la maman, alors que nous avions conscience de n’être pour rien dans cette joie !

Un autre hasard me donne comme vis à vis de table V., responsable d’une Equipe du Rosaire au Mans. 20e fois qu’elle vient à Lourdes, 20e anniversaire qu’elle fête en offrant une bonne bouteille. « La première fois en 1998, j’avais été émerveillée par ce que j’avais reçu dans ce pélé. J’ai ressenti le besoin de revenir comme si je faisais une retraite ! »
Une de ses amies A. déclare : « Moi c’est la troisième année que je fais ce pèlerinage. Je suis toujours heureuse de participer à ces belles célébrations et processions eucharistiques. C’est un ressourcement total ».
Une autre confie : « Moi, je viens depuis 80 ans. Malgré ma malvoyance, je me dirige sans difficulté ».
Et d’autres : « Nous venons depuis 15, 25 ans et nous reviendrons l’année prochaine si Dieu le veut ! »
Lourdes est aussi vu comme un lieu où l’on peut faire confiance : « A vous les sœurs, on peut tout dire… »

Célébration eucharistique sur l'esplanadeLe retour en train fut également occasion d’échanges. Une personne ayant su - on ne sait comment - que nous étions religieuses, vient nous faire confidence de grosses difficultés, suite à une jalousie pour un poste de travail. Une deuxième, recommande à notre prière sa fille qui a de gros problèmes de santé.

Bien sûr, il y a tout le reste : les belles célébrations, les conférences riches et variées, le dévouement admirable des brancardiers et hospitaliers. Bref, Lourdes est vraiment un temps et un lieu d’émerveillement !

Srs Maria Baslé et Gabrielle Helleux, SCR 35