Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Rencontre...

Accueil > Contempler une image > Rencontre...

Les soeurs du Christ Rédempteur

Image du Mois

Que vous inspire l’image ci-dessous : "Rencontre..." ?

Vous pouvez l’exprimer sous forme de réflexions, texte, poème, prière... en cliquant sur "Répondre à cet article" en bas de page.

Messages

  • Les mains sont comme un soleil
    Sur une aquarelle
    Elles sont l’espoir de la paix
    De tout pays
    Dieu nous a donné
    Des mains pour prier
    Elles font la ronde
    Du monde
    Le pauvre les ouvre espérant
    Trouver la main aidant
    Si le monde entier se donnait la main
    Sur le cœur d’un jardin
    Pour que l’amour
    Donne à nos jours
    L’espérance de Dieu
    Pour être heureux.

  • Des mains aux couleurs différentes où coule la même couleur de sang. Des mains tissées de la trame amoureuse de Dieu. Voilà que ces mains forment une ronde symbolisant la terre qui est la nôtre. Cette terre est la nôtre et, de nos mains, il faut la construire. Alors l’espérance, qu’elle nous habite... et nous construirons cette terre.

    Et moi, ma main j’y suis habitué. Quelle richesse incalculable. Quelle merveille de la création ; j’y suis peut être trop habitué... La main peut être potelée, celle du bébé. La main peut être large et forte comme celle de l’adulte. La main peut être ridée, rompue à la fatigue par tant d’années. La main peut être douce et caresser avec douceur l’être aimé. La main peut être rugueuse parce que burinée par le travail. Une main... Que c’est beau à contempler et à regarder. Main du peintre traduisant la beauté par l’assemblage des couleurs. Mains du sculpteur faisant surgir de la matière inerte la beauté. Main du musicien faisant jaillir la musique de son instrument. Main qui aide à la vie, celle de la sage femme. Main qui donne forme, celle du potier, insufflant une âme à l’argile. La main peut s’ouvrir dans un beau geste d’offrande et être créatrice. La main qui crée, image de la main de Dieu source de la création.

    Et voilà que Dieu prête ses mains à l’homme pour qu’il devienne créateur. Il ne faut pas que ma main se ferme comme pour tout garder. S’il en est ainsi, elle devient main du péché !... Main du péché qui a saisi la pomme au jardin d’Eden. Main du péché qui a tué le Juste Abel, devenue main de la violence. Que ma main ne devienne jamais source de destruction ou de mort.. Mains aidant à la marche de la personne âgée. Mains jointes à l’être aimé dans une profonde communion. Mains devenant plus fortes que les mots. Mains jointes pour la prière et tendues dans un beau geste d’offrande. Mains tournées vers le ciel dans un beau geste de louange.

    Quelle est ma main ? Main de la paresse ou du labeur. Main de la destruction ou de la communion. Main de l’égoïsme ou du partage. Main qui enchaine ou libère. Mains de résurrection comme celle de Jésus avec la fille de Jaïre : "Jésus s’approcha de la petite fille, la prit par la main ; aussitôt, elle se leva ". Main de la guérison comme celles de Jésus avec le paralytique : "Jésus le toucha et aussitôt, il fut guéri". Mains de bénédiction comme celles de Jésus au soir du jeudi-saint. Mains clouées au bois du supplice de l’innocence torturé. Mains de la tendresse devenues coupe de la souffrance : "Père entre tes mains, je remets mon esprit". Mains de la résurrection : " Voyez mes mains !" Quelle est ma main ? Mes mains sont merveilles de Dieu. Emerveille-toi.

    René FRENEL 30/09/2016

  • En contemplant ces mains de mon cœur une prière simple est née

    Seigneur fait que nos différences soient sources d’accueil, d’amour, de bienveillance
    de fraternité, de confiance.

    Nous sommes tous créés d’une même façon, nos mains ont cinq doigts mais de couleurs
    différentes cela n’empêche pas de chanter :

    " La terre chante les couleurs, les couleurs que Dieu a mise dans nos mains...."

  • Les mains forment un “cercle”, symbolisant l’unité, la solidarité. Leurs couleurs expriment des cultures différentes. L’unité fait la force. Atteindre ce résultat ne se fait pas tout seul : cela suppose d’essayer de connaître et d’accueillir la culture de l’autre : quelles ressemblances et quelles différences par rapport à la mienne ? Quelle est mon ouverture à « l’autre » ?

    Pensons à la religion avec ses normes, ses valeurs, ses rites... LA RENCONTRE est très importante pour échanger, essayer de comprendre… Accepter les diversités, ne pas exclure, ne pas être intolérant, cela demande un entraînement et de la patience !

    A l’occasion inviter des personnes de culture différente en les mettant à l’aise, leur montrer de l’intérêt, du respect, de l’estime… Les aider à apprendre la langue du pays où ils se trouvent désormais... Il me faut dire, par expérience, que cela peut être un véritable ENRICHISSEMENT RECIPROQUE.

  • L’image évoque une fleur aux pétales diversement colorées. Mains d’autres continents, mains âgées, mains jeunes formant cercle . C’est l’interculturel et l’intergénérationnel visant à l’unité.

    Les hommes sont appelés à la rencontre entre eux. Ils sont aussi appelés à vivre la rencontre avec la nature . C’est ce qu’évoque le gazon verdoyant. Cadeau à faire fructifier. Cadeau à protéger. Cette image s’inscrit bien dans les préoccupations actuelles de tous ceux qui sont soucieux de la sauvegarde de notre Planète.

    Que faisons-nous de nos mains ? Mains du travail. Mains de la tendresse. Mains de l’accueil. Mains de l’amitié. Mains de la joie... Mains "qui bâtissent le monde". La rencontre peut faire tomber les préjugés. Deux exemples : il y eut en son temps la COP 21 concernant le réchauffement climatique qui est largement ratifiée. Il y eut récemment la rencontre d’Assise appelant à la paix au-delà et par la religion...

  • Ce symbole des mains unies en cercle signifie à la fois l’unité et la diversité.

    C’est un appel à construire la fraternité là où nous vivons avec nos différences de culture et de religion.
    C’est aussi un appel à entrer en contact avec la terre, à la protéger, à laisser monter en soi les bienfaits qu’elle nous apporte.

    La terre, don de Dieu à l’homme, appartient à tous. Que ses fruits soient distribués équitablement à chacun.
    " La terre est essentiellement un héritage commun, dont les fruits doivent bénéficier à tous" cf Laudato Si n° 93

  • Ces mains en forme de cercle me révèlent une certaine unité, dans la différence de peau, mains jeunes et moins jeunes sur ce fond de verdure.

    Aussi j’ose emprunter les paroles de ce chant :

    Entre nos mains, tu es le pain
    Entre nos mains tu es la vie
    Ouvre nos mains pour donner le pain
    Ouvre nos mains pour donner la vie !

    Ces mains agrippées au travail
    Qui bâtissent le monde
    Ces mains unies par l’affection
    Les tendresses humaines
    Ces mains, quand elles partagent le pain
    Chantent ta gloire !

    Ces mains cordiales de l’accueil
    Comme une porte ouverte
    Ces mains levées comme un appel.
    Les mains de la prière
    Ces mains, quand elles partagent le pain
    Chantent ta gloire !

    Ces mains qui remettent debout
    Qui soignent ou qui guérissent
    Ces mains qui sauvent et donnent vie
    Quand elles refont tes gestes
    Ces mains, quand elles partagent le pain
    Chantent ta gloire !

    Ces Mains qui gomment le passé
    quand elles pardonnent à l’autre
    Ces mains tendues comme un voilier
    tournées vers l’espérance
    Ces mains qui consolent et réchauffent
    Chantent ta gloire !

  • Les mains posées en cercle sur l’herbe verte forment comme une couronne, pouvant signifier à la fois la diversité et l’unité.

    L’herbe verte, production de la terre donnant sa "semence", un appel à reconnaître le travail de l’homme et aussi l’origine de tout bien : le Créateur.

    Un appel à choisir la vie :"Choisis donc la vie, pour que vous viviez toi et ta semence » " Dt,30, 19

    Consentir au réel et être ainsi, comme Dieu le désire, co-créateur avec lui dans la louange, l’espérance. Et cela dans toute RENCONTRE.

  • Cette image m’enseigne que l’unité dans la diversité est possible : ces mains n’ont pas la même couleur, et celles qui se ressemblent n’ont pas la même forme. Chacune de ces mains a contribué à ce que l’image soit belle et ait du sens. Ne fallait-il pas accepter ces différences pour que l’image soit ce qu’elle est ? Nos communautés religieuses ont besoin de cette acceptation de nos différences : cultures, nationalités mentalités, ethnies, âges, etc... Accepter que l’autre soit différente de moi et qu’elle m’échappe en tant que personne. C’est ensemble que nous bâtirions nos communautés, lieu d’épanouissement et d’apprentissage. Sr Edwige TRAORE

Têtiere actus

Contempler une image


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 22 août 2017

« Entre les mains de mon Dieu, je suis heureuse en tout lieu. Je ne veux ni ne crains rien. Dieu me suffit : tout est bien » (Chant P. Le Taillandier)
Pied partage