Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

S’engager dans la vie consacrée aujourd’hui ?

Accueil > Témoignages de Religieuses > S’engager dans la vie consacrée aujourd’hui ?

Les soeurs du Christ Rédempteur

21-22 avril : Retraite de préparation au sacrement de Confirmation dans un monastère.
Pour 24 H, nous nous retrouvons ensemble une quarantaine de personnes – adolescents, jeunes et adultes confirmands, adultes accompagnateurs, animateurs…

Après le visionnement d’une vidéo sur le Monastère qui nous accueille, nous écoutons une jeune Moniale nous dire par quel chemin « particulier » elle est arrivée jusqu’ici. Apparemment, absolument rien ne la prédisposait à prendre ce chemin de la Vie religieuse ! Et pourtant…
Les participants sont visiblement étonnés, éberlués même, et les questions habituelles fusent : Prenez-vous des vacances ? Que mangez-vous ? Comment se passe une journée des sœurs ? Combien de temps resterez-vous là ? Regardez-vous la TV ? Comment vous informez-vous pour voter ? etc…
Les réponses franches, simples et libres de la Religieuse intriguent, touchent, interpellent peut-être.

Icône de l'amitié : Jésus et l'abbé Ménas. Taizé C’est maintenant le moment de la présentation de chacun d’entre nous dans le grand groupe. En effet, venant de 3 « grands ensembles » périphériques de Rennes, nous ne nous connaissons guère qu’à l’intérieur de notre équipe de préparation et de notre paroisse.
C’est mon tour : « Je suis Soeur Hélène. J’accompagne la petite équipe des adultes de… ». Très réactif, un ado réagit : « Alors, vous êtes sortie de votre couvent ? ».

Merci à toi de m’avoir permis de préciser en deux mots qu’à côté de celles et de ceux qui sont appelé(e)s à une vie monastique, il y a celles et ceux qui entendent l’appel à une vocation apostolique…
Pour plusieurs des participants de ce week-end, la distinction entre ces deux voies reste et restera sans doute bien subtile (d’autant que nous passerons à un autre sujet de réflexion avec le groupe dans quelques instants) ! Peu importe…

Jean-François Kieffer, Mille images d'Eglise, Les Presses d'Ile-de-France Dieu - qui veut avoir besoin des uns et des autres pour révéler une facette particulière de son visage d’Amour - ne manque pas d’idées pour appeler à la suite du Christ celui ou celle qu’Il veut, par le chemin qu’Il souhaite. Nous l’avons bien vu tout à l’heure avec le témoignage de la sœur moniale…

Cependant, souvent, et la plupart du temps à leur insu - nous l’avons entendu aussi - Il se sert du témoignage d’autres personnes, d’autres chrétiens, d’autres consacrés pour faire « signe »… Merci, Dieu, de vouloir avoir besoin des hommes et des femmes que nous sommes !

Je rends grâce pour cette conviction forte qui m’habite : si la vocation religieuse est don de Dieu pour l’Eglise, elle est en même temps appel de Quelqu’un qui n’a en tête que le bonheur vrai de ceux à qui Il propose ce chemin de la vie consacrée.
Et rien ne lui plaît autant qu’une réponse libre, une réponse d’amour à un appel d’amour…

Sr Hélène R., SCR, Rennes

Têtiere actus

Témoignages de Religieuses


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 23 août 2017

Il est impossible d’accepter que l’œuvre d’évangélisation néglige les questions concernant la justice, la libération, le développement de la paix dans le monde (Paul VI, Evangelii nuntiandi)
Pied partage