Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Semaines Sociales de France 2011 : échos

Les soeurs du Christ Rédempteur

Fin Novembre 2011, nous avons participé aux 86èmes Semaines Sociales de France dont le thème était : « LA DEMOCRATIE, UNE IDEE NEUVE ».

Déjà vous avez pu lire sur ce site un article signé de Soeurs du Christ Rédempteur présentes : Marie-Jo, Marie Thé et Monique.

Nous voudrions (à notre tour) prolonger ce partage et vous livrer quelques interrogations et réflexions qui nous ont marquées, et nous impliquent plus directement et de façon plus concrète en tant qu’individu et citoyenne.

A la tribune : Jérôme Vignon, le Président des SSF Voici quelques-unes des questions abordées lors de ces 3 journées bien remplies :
- Quelle part puis-je prendre dans la construction de la démocratie ?
- Dans quels domaines existants ou à créer, acceptons-nous de nous impliquer pour que notre société vive davantage la démocratie ?
- Comment vivre avec l’autre la prise de décision en vue du bien commun ?
- L’ouverture à l’autre n’est-elle pas une condition pour vivre la démocratie ?
- Quels sont les freins en moi et dans la société ? Quels changements cela me demande ?

Mais au fait, qu’est-ce que la démocratie ?
Un internaute écrit : « La démocratie repose sur les 3 principes suivants :
- débat : échange libre entre personnes afin de prendre des décisions
- institution : pour permettre le débat et mettre en œuvre les décisions
- justice : afin que l’application des décisions se fasse avec le plus de justice possible ».

Jürgen Habernas (Philosophe allemand) dans « Droit et démocratie » indique que, pour une démocratie authentique, il faut une méthode, une démarche qui facilite l’expression de chacun, l’échange des points de vue, la délibération et la prise de décision.

Et Michel Rocard : « Le compromis permanent est le fruit d’un principe fondateur de la démocratie. Il est induit par ce refus de supprimer l’autre et de perpétuer la vie dans la paix ».

Guy Aurenche, quant à lui, lors du colloque Démocratie et Spiritualité en 2006, s’exprime ainsi : « Avoir le désir de l’autre, c’est faire dans ma vie personnelle toute la place à l’autre, parce que cet autre y est vital pour moi-même et pour toute la société… Vivre avec le désir de l’autre c’est appeler l’autre, le reconnaître, lui faire confiance… C’est prendre le risque de faire de lui un bâtisseur commun dans la cité, prendre le temps du compagnonnage… ».

« L’Evangile donne à voir dans le Christ un mode d’exercice de l’autorité qui passe par le service, non par l’autoritarisme ; c’est en ne cessant pas de se convertir à cela que l’Eglise sera fidèle à son Seigneur et à l’attente d’hommes et de femmes de notre temps ».

Que dit l’Eglise sur la Démocratie ?
Dans « Quadragesimo anno » et « Gaudium et Spes », l’Eglise souligne l’importance des corps intermédiaires (partis, syndicats, associations, collectivités, Eglises…) qui aident à la responsabilité de tous et sont un frein aux risques d’abus du pouvoir d’en haut. Elle met l’accent sur le principe de subsidiarité. Celui-ci d’une part demande de laisser à l’échelon d’organisation le plus proche ce qui peut y être traité ; d’autre part invite à faire remonter à l’échelon immédiatement supérieur et ainsi de proche en proche, dans une démarche ascendante, ce que des institutions trop légères ne peuvent assumer.
L’Eglise reconnaît le pluralisme qui témoigne de la relativité des pensées et des programmes politiques, lesquels ne peuvent jamais prétendre incarner toute la vérité ».

« Et, n’oublions pas les valeurs qui fondent la démocratie : la liberté, la justice, l’égale dignité des personnes, ce que nous appelons les droits de l’homme » (Jean Boissonnat).

« La démocratie, n’est pas une donnée de nature, ni un acquis définitif, mais le résultat des combats que chaque génération est appelée à reprendre » (J . M. Domenach).

En occident, en France…, la démocratie est en berne, alors que dans d’autres parties du monde (Pays arabes entre autres), la démocratie se cherche pour devenir une « idée neuve ». A quel prix !!!
Logo des SSF
Srs Odile B. et Josepha S., SCR, Ille et Vilaine.

Têtiere actus

Pastorale, proximité

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 27 juillet 2017

Jésus dispense la Parole qui révèle les hommes à eux-mêmes en leur révélant le Père (Règle de Vie)
Pied partage