Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Sœurs Jacqueline et Blandine « gagent » leur vie sur la Parole de Jésus

Accueil > Actualité > Sœurs Jacqueline et Blandine « gagent » leur vie sur la Parole de (...)

Les soeurs du Christ Rédempteur

Après la belle fête des premiers vœux des sœurs Pascaline et Rolande hier vendredi 11, nous nous apprêtons, ce samedi 12 septembre 2020, à accompagner sœurs Jacqueline et Blandine qui vont « gager » leur vie sur la Parole de Jésus, Christ Rédempteur.
Après 7 et 8 ans de cheminement et une préparation plus intense les deux derniers mois dont un pour une retraite ignacienne, elles nous convoquent pour célébrer leur engagement définitif.

Chant d'engagement et d'offrande des soeurs Jacqueline et BlandineSous un ciel clément, à la paroisse Notre Dame de Fatima de Dassasgo (OUAGADOUGOU), la procession d’entrée démarre à 9 h dans la joie avec des chants qui nous mettent dans un climat de recueillement et d’action de grâce.
Le plus émouvant est le chant d’engagement de sœur Jacqueline et de sœur Blandine qui s’avancent du milieu de l’assemblée vers l’autel pour redire leur volonté bien déterminée d’être fidèle à l’appel reçu. Avec son refrain :

Seigneur tu m’as appelé pour te servir
et m’associer à ton œuvre d’amour (bis).
Seigneur prends ma vie, je me donne à toi
tout au long de ma vie pour te servir (bis).

Prosternation des 2 soeurs pendant la litanie des SaintsAu terme de ce chant exécuté avec conviction, nos deux élues ont exprimé, en réponse à la question du célébrant, leur désir de consacrer définitivement leur vie, au service de l’Évangile dans le monde, dans notre congrégation.
Le rite de la profession perpétuelle à proprement parler s’est fait après l’homélie et la litanie des saints. C’est à ce moment que les élues du jour se sont agenouillées, chacune à son tour, devant la sœur Alice LOMPO, déléguée de la supérieure générale, pour prononcer leurs vœux définitifs. Nous sommes là les témoins de la grâce de l’Esprit.

Sr Jacqueline prononce ses voeux définitifs devant Sr Alice, déléguée de la supérieure générale Sr Blandine prononce ses voeux définitifs devant Sr Alice, déléguée de la supérieure généraleL’homélie de Monseigneur Gabriel Sayaogo, archevêque de Koupéla, est une cordiale et ardente interpellation faite aux jeunes sœurs et à nous tous à vivre dans la droiture et la fidélité à notre vocation.
Il n’a pas manqué une bonne provocation vis-à-vis des deux élues ‘’samo’’. La parenté à plaisanterie se pratique avec force, humour entre les deux ethnies mossi et samo.

L'assistance nombreuse, témoin de la grâce de l'Esprit...A la fin de la célébration, tous les parents et amis sont invités pour un repas fraternel à la communauté du Noviciat. Pour s’y rendre, nous devons emprunter 2 ou 3 km de voies de terre très abimées par les pluies torrentielles des dernières semaines passées.
Les plats de fête ont été préparés avec grande ardeur et générosité par nos sœurs, un bon nombre de nos aspirantes et des cuisinières de bonne volonté. Elles ont tout disposé pour que chacun et chacune repartent avec un bon goût de la fête.

Nos deux élues se sont retrouvées couvertes de cadeaux qui manifestent la grande attention des familles et de tous les amis venus les soutenir.
Etant donné la très grande distance à parcourir pour les familles - nos sœurs Jacqueline et Blandine sont de Tougan et Nouna - leurs parents ont repris, aussitôt après le repas de fête, le chemin du retour.

Soeur Jacqueline et Soeur Blandine (de G à D)Sr Anne MILLET, SCR, communauté de Mogtédo (Burkina Faso)

Portfolio