Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Sur le chemin de Bernadette...

Les soeurs du Christ Rédempteur

Un voyage ? non...

A la grotte de LourdesMais un pèlerinage à Lourdes, comme malade, du 19 au 25 avril avec les Monfortains sous la présidence de Monseigneur Dubost…, avec soeur Dominique B. Oui, parmi les 800 malades et handicapés dont beaucoup de jeunes, j’ai pu vivre le chemin de Bernadette chaque jour. Le programme « spécial malade » si bien organisé m’a permis d’assister à toutes les célébrations à la basilique Saint Pie X :

- Les différentes messes, la célébration mariale très vivante et très priante. La participation active des enfants en costume de Bernadette ou en bergers et bergères donnaient à toutes ces célébrations une animation festive.

- La procession du saint Sacrement, la bénédiction à Saint Pie X, et le soir la procession aux flambeaux dans la nuit... Que de malades en fauteuils ou en voiturettes ! oui que de malades…

- Le chemin de croix dans la prairie, suivi de la prière personnelle en contemplant les 16 stations en marbre sculpté. Plus loin, des prêtres se tenaient à notre disposition le long du gave pour le sacrement de réconciliation.

- Le chemin de l’Eau fait personnellement avec un brancardier, le passage Le chemin de l'eau... à la piscine...

- Bien sûr la grotte où s’arrêtent des milliers de personnes venues confier à Marie toutes les intentions que chacun porte dans son coeur. C’est impressionnant ces défilés de gens de tous pays...

Si j’ai pu vivre un tel pèlerinage, sans me fatiguer, c’est grâce au dévouement admirable des brancardiers, des hospitaliers et hospitalières, sans oublier les infirmiers et infirmières et tout ce personnel bénévole qui était à notre service...oui, que de moments forts, de rencontres qui me marquent, car il y a des misères cachées qui s’expriment et que nous portons ensemble dans notre prière commune.

Je ne peux terminer mon témoignage, sans partager quelques phrases de Monseigneur Dubost :

« Ce qui compte : c’est la vie que Jésus ressuscité nous donne par ses apparitions ; il a encore ses blessures d’homme. Il les montre à ses disciples, pas pour les condamner, il veut leur dire qu’il les aime au-delà de ses blessures et qu’il vient leur donner la force pour aller vers Lui".

"Bernadette a compris le sens de la croix. Le crucifix lui disait tout de Dieu, que sa vie trouvait un sens dans sa méditation, sa prière et surtout sa prière à Marie".

"Le sacrement de réconciliation signifie que ce qui compte, c’est l’AMOUR , la DIGNITÉ de l’homme".

"Contempler le Christ à temps et à contre-temps… Quand je me regarde dans la glace, je dois me dire : Dieu m’aime, je suis sûre d’être aimé de Dieu".

"Demander à Marie d’être des amoureux de Dieu".

"Contempler, faire confiance à Dieu, Bernadette ne tremblait pas, elle avait confiance, elle était certaine de sa vocation, elle était humble. Dieu parle aux tout petits. Restons petits".

« Je suis moulue comme un grain de blé ». Bernadette Soubirous

Sr Gilberte B., Sœur du Christ Rédempteur. Fougères (35)

Têtiere actus

Témoignages divers

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 23 août 2017

Il est impossible d’accepter que l’œuvre d’évangélisation néglige les questions concernant la justice, la libération, le développement de la paix dans le monde (Paul VI, Evangelii nuntiandi)
Pied partage