Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Témoignage de vie religieuse

Accueil > Témoignages de Religieuses > Témoignage de vie religieuse

Les soeurs du Christ Rédempteur

Lors d’une rencontre de Catéchumènes, Sr Annick a été invitée à donner son témoignage de vie religieuse apostolique devant ces personnes adultes qui se préparent à être baptisées à la Veillée pascale le 26 mars 2016. Voici son partage :

Je m’appelle Annick RICHER, aînée d’une famille de 4 filles. A 10 ans, j’ai entendu l’appel du Seigneur au cours d’une maladie. La souffrance, les hospitalisations, la séparation, la solitude ont développé en moi une vie intérieure. Jésus est devenu l’ami à qui je pouvais tout dire. Mes parents m’ont fait découvrir l’hospitalité, la simplicité de vie, ils avaient toujours leur porte et le cœur ouverts aux autres.

En visite, à la clinique, auprès de Simone Ce n’est que beaucoup plus tard que le Seigneur m’appelle à le suivre, j’ai cherché… cherché. A 24 ans, j’ai choisi la vie religieuse apostolique dans la congrégation des sœurs du Christ Rédempteur. Notre fondatrice, Anne BOIVENT, est née en Ille et Vilaine et notre famille religieuse, les sœurs du Christ Rédempteur, ont leur Maison-Mère à Fougères.
Contempler Dieu, l’adorer et essayer de regarder mes frères avec le même amour que Jésus, voilà ce qui m’habite, me motive...

Le pape François nous dit : « Ayez le courage de prier et d’aller annoncer l’évangile  ».
Je viens de vivre un rassemblement à Lourdes au mois d’octobre, ayant pour thème : “Allez dire à mes frères de se rendre en Galilée, c’est là qu’ils me verront” (Mt. 28/10).
Une même mission unissait les 250 religieuses présentes : “Annoncer l’Evangile au cœur de la vie du monde” .

Accueillir aussi au téléphone Je vis en communauté avec deux autres soeurs - Andrée et Madeleine - dans le quartier du Chemin de l’Île, à Nanterre. Nous y expérimentons le service mutuel, la mise en commun des biens, la vie ensemble au quotidien. C’est le Christ qui rend la fraternité possible. Appelées à ouvrir notre cœur et notre porte, nous accueillons des personnes qui vivent des situations difficiles, partageant leurs soucis et leurs joies, soucieuses de créer des liens, de renvoyer les personnes vers les associations compétentes.

Vivre en fraternité, en Eglise, partager nos fragilités, est un chemin, un rendez-vous avec le Christ, avec les autres (sacrement du frère). Nous nous sentons appelées à cultiver un regard de bienveillance, de douceur, de tendresse et à être des « femmes de Miséricorde ».
Nous engager sur le chemin du dialogue et de la rencontre, là où nous vivons, quel défi pour le monde d’aujourd’hui ! Cela ne peut se faire que grâce à une relecture de vie et le partage de la parole de Dieu. Avec Juliette, Denise, Monique, Nadette (religieuses de différentes Congrégations).

J’aime cette parole du pape François : “Que l’EGLISE soit toujours un lieu de miséricorde et d’espérance, où chacun puisse se sentir accueilli, aimé et pardonné”.

Nous sommes le corps du Christ,
chacun de nous est un membre de ce corps…

Témoignage de Sr Annick RICHER, recueilli par Madeleine R., SCR, à Nanterre.

Portfolio

Têtiere actus

Témoignages de Religieuses


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 27 juin 2017

Dans les moments d’épreuve, il est important de rester debout, comme Marie au pied de la Croix, et là même où le mal fait ses ravages, d’être porteuses d’espérance (Règle de Vie)
Pied partage