Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Un chemin de lumière...

Accueil > Contempler une image > Un chemin de lumière...

Les soeurs du Christ Rédempteur

Que vous inspire l’image ci-dessous : "Un chemin de lumière"

Vous pouvez l’exprimer sous forme de réflexions, texte, poème, prière... en cliquant sur "Répondre à cet article" en bas de page :

Messages

  • Curieusement, cette image me fait penser à mon baptême : première petite lumière, première petite flamme déposée au fond de mon coeur au début de mon existence... et qui ne demande qu’à grandir.

    Début d’un voyage plus ou moins long,
    mystérieux parcours qui s’ouvre devant moi, plus ou moins cahotique.
    Bravant difficultés, obstacles de tous genres,
    je marche, j’escalade ce chemin qui me fait, tantôt progresser, tantôt stationner.

    Mais au terme du voyage, ce sera le beau spectacle,
    une "flamme merveilleuse",
    un "face à face" unique,
    une profonde contemplation de cette lumière de plus en plus éblouissante,
    celle du "visage du Père",
    pour l’Eternité...

    Cette image me fait penser aussi à la succession de petites lumières
    qui jalonnent le chemin de chacune.

    En cette année de la Foi, Seigneur,
    fais-moi approfondir et saisir toujours davantage,
    malgré les obstacles rencontrés...
    toutes ces petites "lumières" ou "flammes" sur mon chemin vers le Père,
    mon chemin de Foi.

  • Qu’attend la petite fille en haut de l’escalier ?
    quelqu’un qu’elle aime ?
    Peut-être prépare-t-elle la venue de quelqu’un qu’elle aime
    et qu’elle accueillera avec ce chemin éclairé et des fleurs de printemps.
    Peut-être a-t-elle le désir d’être elle-même Lumière pour cette personne aimée et pour toute personne rencontrée et d’adoucir ainsi la dureté de la route.

    L’escalier est l’image de notre vie avec ses jours de lumière et ses jours de ténèbres,
    ces lumières qui s’allument au contact des autres.
    Cette petite fille semble découvrir que ce chemin, qu’on ne parcourt pas sans effort
    ni ombres et lumière la mène à l’arbuste fleuri, signe de vie.

  • Jésus nous dit : "Je suis la lumière du monde, celui qui marche à ma suite aura la lumière de la vie".

    Oui, toute notre vie ressemble à une "échelle" avec des innombrables marches. Le jour de notre baptême (1ère marche), nous avons reçu la première lumière et ensuite elle nous est redonnée sans cesse. Sur la plus haute marche (à la fin de notre vie), c’est la grande rencontre avec la Lumière divine et éternelle.

    Pourtant, parfois il y a des culbutes, des dégringolades dans notre vie humaine, à cause des ténèbres qui sont inévitables.
    Mais quelle que soit son intensité, c’est la même lumière qui nous éclaire, qui nous guide et qui nous réchauffe.
    Jésus lui-même, Lumière véritable, nous éclaire en nous habitant au plus profond.

    "Vous êtes la lumière du monde", nous a-t-il appelés. Mais impossible d’éclairer le monde si la source de lumière en nous est bloquée.
    Est-ce à cause de notre "aveuglement" spirituel, parce que nous n’avons pas reconnu la lumière en nous-mêmes ?...

    Laissons-nous entièrement illuminer et nous pourrons éclairer les autres, être porteurs de lumière...

  • Escalier de pierre... Escalier froid et sombre, s’il n’y avait pour chaque pas une lumière qui éclaire, qui réchauffe et dynamise, qui permet d’avancer, de "s’élever".

    Sur ma route, cette lumière, Seigneur, c’est ta Parole..., la "Bonne Nouvelle" découverte dans l’Evangile ou dans la vie des frères. Cette image me rappelle aussi qu’il faut savoir s’arrêter..., se poser pour la goûter avec attention, pour l’accueillir. Elle se reflètera alors dans la vie... Elle sera lumière pour les frères.

  • L’enfant est toujours attiré vers la lumière et semble émerveillé. Que se passe-t-il dans sa petite tête ? St Paul disait aux Ephésiens ch 5, v. 8 et 9 : "Vivez en enfants de lumière, cette lumière qui produit tout ce qui est Bonté, Justice et Vérité".

    Ce chemin de lumière m’invite à suivre la route de la Vie. Que cette lumière éclaire mon chemin, mes décisions, mes rencontres, ce que je dois dire ou ne pas dire, ce que je dois faire ou ne pas faire.

    Apprends-moi, Seigneur, à découvrir ces étincelles de lumière à travers l’autre différent de moi. Aide-moi à être chandelle pour ceux que je rencontre...

    Ces petites lumières m’inspirent ces chants :

    "Toi qui es Lumière
    Toi qui es l’Amour
    Mets dans nos ténèbres
    Ton Esprit d’Amour !"

    ou encore :

    "Lumière des hommes
    Nous marchons vers Toi,
    Fils de Dieu,
    Tu nous sauveras"

  • Sur chaque degré de cette montée obscure, une lumière, faible et discrète, mais nécessaire pour la sécurité.

    Petit bonhomme, là-haut, tu allumes ou tu contemples ?

    Cette image me renvoie à la vie. Souvent, nous avançons comme à tâtons, et c’est chaque jour, que nous avons besoin d’une lumière. Non d’une clarté éblouissante qui aveugle, mais d’un "signe" discret venant d’une rencontre, d’une écoute, d’une lecture, d’une inspiration... Petit lumignon posé là sur notre route, signe d’espérance, source de joie, porteur d’une paix.

    Mendiant du jour, je te prends dans mes mains, comme on prend dans sa main la lampe pour la nuit... et les ténèbres disparaissent.

  • Cette photo symbolise pour nous la fête de la vie consacrée. Dans le diocèse de Nanterre, les religieux et religieuses se sont retrouvés le 1er février pour un temps de rencontre, de témoignages et de prière. En procession vers la chapelle, cierges allumés, nous avons marché à la suite du Christ lumière.

    Chemin de lumière dans la nuit de notre monde illumine notre montée vers Pâques. Dans l’obscurité de nos nuits, nos souffrances, nos fragilités, sois, à chaque marche, un repère, une lueur qui nous attire vers Toi, ô Christ ressuscité.

Têtiere actus

Contempler une image


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 18 décembre 2017

« Je veux aimer Dieu sans intérêt et sans retour, l’aimer de l’amour dont il m’aime. Il m’aime quoique pécheur car pour moi c’est un doux Sauveur » (Chant P. Le Taillandier)
Pied partage