Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Un hommage aux laïcs engagés dans l’Eglise.

Les soeurs du Christ Rédempteur

Depuis 5 ans, j’ai la chance d’accompagner quelques adultes dans le service du Catéchuménat du diocèse de Savoie. Trois fois dans l’année, les équipes vivent des journées diocésaines où Catéchumènes et Accompagnateurs se retrouvent. Un beau chemin pour les uns et les autres.

Chemin de partage, de découverte de l’Evangile et de la vie en Eglise où chacun est appelé à être “pierre vivante”.

Mais toute cette vie d’amitié, d’approfondissement de la foi serait-elle aussi riche et même possible, sans un(e) responsable diocésain(e) ?

Michèle a assurée cette mission avec le meilleur d’elle-même pendant 8 années. Juste avant d’y mettre un terme, elle nous laisse cette « Lettre à Dieu » :

Cher Dieu,

« Tu m’as appelée, me voici » ( 1 Sam 3 )

Au cœur de ma vie ordinaire de mère, d’épouse, de femme, tu étais présent au jour favorable, tu m’as donné d’entendre ton appel et de pouvoir y répondre.
Que de rencontres, que de chemin, au cours de ces années !

Les rencontres m’ont donné de Te "rencontrer" à travers tous ceux que l’Esprit Saint envoyait vers moi. Elles m’ont aussi donné de témoigner que ton Fils est Ressuscité, qu’Il nous fait être des Vivants !

Alors oui, rencontres et chemins ont parfois été complexes, dérangeants, voire même douloureux… Mais Tu es un Dieu qui se révèle dans l’humain, dans l’humain capable de colère et de tendresse, capable de jalousie et de partage… Cependant, ces chemins et ces rencontres m’ont toujours fait grandir : en maîtrise de soi, en écoute, en accueil de l’autre plutôt qu’en jugement…

Dans mon humanité, avec ses limites et ses richesses, j’ai toujours eu le désir que la mission pour laquelle j’oeuvrais soit de Toi, pour Toi, en vue de Te recevoir, de te donner à voir et à vivre.

Pour cela, je me suis appuyée sur la prière de mes frères et sœurs en Christ, en particulier lors de temps réguliers à l’abbaye de Tamié. Cette communauté : un lieu où les frères manifestent pleinement ta Tendresse et ton Amour par leur accueil chaleureux à tout moment du jour ou de l’année ! Les temps rythmés par la prière des heures m’ont façonnée, m’ont permis de chercher une place la plus ajustée possible à Ta Volonté, afin ce soit Toi qui sois visible en premier dans ma mission, dans ma vie !

Aujourd’hui, au moment de laisser cette mission, je sais que Tu es à l’œuvre en ton Eglise... Tu me demandes de ne pas me retourner sur ce qui va se passer “après” au catéchuménat. C’est désormais la responsabilité d’autres que moi. Tu m’appelles à partir, je ne sais vers quel pays (Gn 12, 1...), mais je sais que ton Esprit m’y précède et m’y pousse, que ton Fils m’attend en Galilée (Mtt 28, 16 et suivants), dans “ma” Galilée…

Cher Dieu, je confie à Ta tendresse les catéchumènes, les confirmands et tous ceux qui les accompagnent. Notre Père, peux-tu nous aider à avoir l’audace d’accueillir - comme ton Fils l’a fait - les malades et les exclus, les pauvres et les riches, les étrangers et les tout proches.

Merci, Dieu, merci pour le chemin, les personnes rencontrées, les visages et les prénoms... Ils resteront gravés dans mon cœur…
Amen , ALLELUIA !

Après la lecture des extraits de cette lettre adressée à Dieu, nous ne pouvons que Le remercier pour ce qu’Il fait aujourd’hui dans l’Eglise avec des laïcs qui - comme Michèle - ont choisi de marcher à sa suite en lui faisant vraiment confiance.

Laurence MOREL, SCR, Pugny-Chatenod (73)

Têtiere actus

Témoignages divers

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 18 décembre 2017

« Je veux aimer Dieu sans intérêt et sans retour, l’aimer de l’amour dont il m’aime. Il m’aime quoique pécheur car pour moi c’est un doux Sauveur » (Chant P. Le Taillandier)
Pied partage