Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Une démarche synodale pour le diocèse de Rennes

Les soeurs du Christ Rédempteur

Mgr d’Ornellas l’a initiée le 4 février 2017. Elle s’achèvera par une feuille de route remise à la Pentecôte 2018.
L’appel de notre archevêque à créer dans chaque paroisse du diocèse des “fraternités synodales” a tout de suite trouvé écho en moi.

Tout le monde a quelque chose à dire...« Tout le monde a quelque chose à dire » écrit Mgr d’Ornellas. C’est vrai pour ce qui concerne “la cité terrestre”. On l’a bien vu en cette longue période de la préparation des élections ! Cette démarche synodale est donc en phase avec le vécu du monde de ce temps. Notre archevêque veut faire participer tous ses diocésains à l’évangélisation ; il souhaite leur demander leur avis, c’est-à-dire ce que l’Esprit leur suggère.
Cette démarche montre que l’Église n’est pas “dans sa bulle” ou “ancrée dans des certitudes qu’elle assène”. C’est pourtant ce que des personnes interrogées ont exprimé ! Le pape François a raison d’inviter les chrétiens à “sortir” de l’entre-soi, pour un témoignage d’Eglise plus ouvert.

« Que l’Eglise soit davantage joyeuse et missionnaire » (Pape François) .
Beaucoup d’idées ont été partagées. Elles ne remonteront pas toutes à notre archevêque. Mais elles ont l’intérêt d’avoir été exprimées. Plusieurs concernent notre paroisse et pourront être reprises en Equipe pastorale.
Par delà cette proximité de la communauté chrétienne locale, une démarche d’ouverture s’est concrétisée : un élargissement à tout ce qui peut concerner le diocèse tout entier et par delà l’Eglise tout entière.

A quel témoignage concret nous appelle les quatre thèmes proposés ?
A devenir de joyeux « disciples-missionnaires » (Pape François).
- Etre disciples-missionnaires en ouvrant les yeux et le coeur, comme Jésus, afin de rendre grâce à Dieu et d’apprendre à dire “merci” aux autres.
- Etre disciples-missionnaires en étant “doux et humbles de coeur”, comme Jésus, pour accueillir avec bonté toute personne .
- Etre disciples-missionnaires à la suite de Jésus, en changeant de regard envers le plus pauvre. « Elle me regardait comme une personne » (Ste Bernadette parlant de la belle Dame).
- Etre disciples-missionnaires, à l’appel de Jésus et de l’Église, en osant la confrontation à la Parole de Dieu, afin de recevoir, de l’Esprit, la fécondité de nos vies.
Notre conclusion pourrait bien être celle-ci : « Il faut passer d’une culture de pratiques sociologiques à une vraie découverte de l’Evangile ; d’une vie selon des valeurs à une vie avec le Christ » (Eglise en I.et V., juin 2017).

Sr Monique Geslot, SCR, 3 rue Fr.Lanno, Rennes.

Têtiere actus

Evénements, fêtes, pèlerinages

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 23 novembre 2017

Avoir le souci d’une information judicieuse afin de mieux saisir les causes des injustices et de participer, à notre manière, à les détruire (Règle de Vie)
Pied partage