Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Voeux 2020 dans le diocèse de Laval

Les soeurs du Christ Rédempteur

Monseigneur Thierry Sherrer, évêque de Laval, FrancePour la 1re fois dans le diocèse de Laval, les vœux de l’Evêque, Mgr Thierry Scherrer, ont été délocalisés. Six lieux de rendez-vous étaient proposés pendant le mois de janvier : Laval, Château-Gontier, Saint Frimbault-de-Prières, Evron, Ernée et Craon.

L’église diocésaine étant en Synode depuis deux ans, les vœux ont - en quelque sorte - revêtu la couleur de celui-ci. Rencontres fraternelles et vraies, très riches, et occasions d’échanges qui ont rassemblé près de 1000 Mayennais.

Le sketch joué à Ernée (53)Personnellement, j’ai participé, avec des paroissiens, à celle du 25 janvier à Ernée. Après un accueil chaleureux autour d’un café et de gâteaux, la présentation de la journée par Jean-Marie Véron, curé de Gorron et administrateur de notre paroisse Notre-Dame de Pontmain, un sketch nous a mis en route. Sketch présenté par deux diacres et une laïque, évoquant ce qu’est un Synode, l’un des diacres étant au parfum du Synode, l’autre un peu moins (d’après le dialogue), ce qui a contribué à créer l’ambiance festive.

Puis, le Père Luc Meyer, vicaire général et secrétaire du Synode, a livré aux participants un bilan des travaux de groupes (plus de 450 équipes synodales) depuis son lancement en 2018. Pendant cet exposé, nous avions comme consigne de retenir trois mots importants, pour - ensuite - les partager dans un travail par groupes de dix ; ces groupes étaient formés suivant une couleur tirée au sort, une demi-forme géométrique nous obligeant par la suite à retrouver notre binôme. Pendant le temps d’échanges, il fallait expliquer notre choix et, comme c’était la cérémonie des vœux, chaque groupe devait formuler des souhaits à l’évêque, pour lui personnellement, mais aussi pour l’église diocésaine appelée à ouvrir des chemins de joie depuis le lancement.

Lors des échanges en groupesLa mise en commun fut fort intéressante, riche de l’apport des 10 secrétaires (nous étions environ une centaine). Je vous partage quelques exemples : “Caravane en marche tournée vers l’avenir”, “Travail de la terre avec le souci de l’ensemencer”, “Ecologie et sobriété heureuse”, “Souci de rejoindre la soif de nos contemporains”, “Charité inventive marquée par la fraternité, la bienveillance, la cohérence”, “Force de la Parole de Dieu”.

Souhaits et merci furent adressés à l’évêque pour avoir eu l’audace de convoquer un Synode afin d’ouvrir des chemins de joie, souhait aussi d’une bonne santé. Avec le désir de ne pas s’arrêter en chemin : faire en sorte que la caravane avance en acceptant de se former, de continuer la route en proposant une suite, un approfondissement de la Parole de Dieu (ceci au bon vouloir des équipes synodales) afin que la Pentecôte 2020 ne soit pas le terminus, mais un point de départ pour un dynamisme de l’église diocésaine de Laval et que la caravane poursuive sa route et atteigne son objectif.

Mgr Scherrer nous a donné rendez-vous le 31 mai 2020 à Pontmain pour la clôture du Synode et la promulgation des orientations diocésaines. Il a conclu en souhaitant une belle et heureuse année nouvelle, une année de synodalité active et joyeuse où la foi illumine la route, où la charité enrichit et épanouit les relations, où l’espérance transfigure les luttes et les épreuves du quotidien.

Voeux de l'évêque de Laval, Monseigneur ScherrerSoeur Annick Labbé, SCR, Pontmain

Têtiere actus

Evénements, fêtes, pèlerinages

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 31 octobre 2020

« Oui, j’espère en votre Justice et je veux vivre et mourir en l’aimant » (Chant P. Le Taillandier)
Pied partage