Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Vouloir entendre Jésus et être guéri

Accueil > A l’écoute de la Parole > Vouloir entendre Jésus et être guéri

Les soeurs du Christ Rédempteur

Avec septembre, c’est le temps de la reprise des groupes « Evangile ». Nous étions 11 lecteurs réunis pour reprendre la lecture continue de l’Evangile de Luc.

Au chapitre 6, 12-26, nous lisons : "Après une nuit entière passée à prier Dieu, Jésus choisit 12 Apôtres parmi ses disciples. Puis descendant avec eux, Il trouve une grande foule venue pour l’entendre et se faire guérir de leurs maladies". Aussitôt Jésus répond à leurs désirs de guérisons : "Il les guérissait tous".

Ensuite, seulement, Il leur parle : “Heureux vous les pauvres ; le Royaume de Dieu est à vous”. C’est une affirmation ; non pas une promesse. La phrase est au présent. Il dit ce qui est là aujourd’hui. Pour les béatitudes qui suivront, Jésus parlera au futur.

Vous les pauvres… Jésus parle à des personnes dont le manque vient d’être comblé : manque de santé, manque d’enseignement. Serait-ce eux les pauvres ? Des pauvres qui aujourd’hui possèdent le Royaume de Dieu ?… C’est bien ce que Jésus dit. Le Royaume de Dieu consiste donc à être à nouveau en santé, et à être enseigné. À nous d’entendre cela…

Jean-François Kieffer, Mille images d'évangile, les Presses d'Ille-de-FranceCette découverte nous a conduits à nous interroger sur nos propres pauvretés, nos manques, nos désirs de rencontrer le Christ pour l’entendre et se faire guérir de nos maladies.

Le débat a été vif, grave :

- Un moment de vérité. L’un ou l’autre a pu évoquer des pages de sa vie où, effectivement, il avait été « guéri » de quelque maladie de l’âme ; des moments où il s’était trouvé « heureux » après une démarche faite en vérité auprès d’une personne en qui il pouvait avoir confiance.

- Un moment fraternel aussi, pour laisser entrevoir à celui qui se trouve actuellement dans un état de souffrance intérieure et se demande comment en sortir quelle démarche était possible et souhaitable pour lui.

- Un moment « heureux » !

....................

Anne M., SCR, Fougères (35)

Têtiere actus
Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 25 novembre 2017

Savoir parfois nous compromettre avec les pauvres afin de construire un monde plus juste et plus fraternel (Règle de Vie)
Pied partage