Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Zacharie et Jean, histoire de deux noms

Accueil > A l’écoute de la Parole > Zacharie et Jean, histoire de deux noms

Les soeurs du Christ Rédempteur

Lecture que j’ai faite cette année avec un groupe de laïcs, découvrant les évangiles de l’enfance, en Luc 1, 5-25 et 1, 59-66

Dans la Bible, le nom donné à quelqu’un est souvent porteur de sens.

Lors de la lecture du récit de l’annonce à Zacharie (Luc 1, 5-25), puis de la circoncision de l’enfant le huitième jour (Luc 1, 59-66), nous avons été très étonnés de l’enjeu qu’a représenté le nom destiné par l’ange pour l’enfant : Jean. Zacharie n’a pas de réaction sur l’instant. Il est alors tout entier dans le doute quant à la naissance annoncée. Quand l’ange lui dit : "Ta supplication a été exaucée ; ta femme Élisabeth t’enfantera un fils" ; il ne trouve rien d’autre à dire que cette question : "Qu’est-ce qui m’en assurera ?" , ce qui lui vaudra la réponse vigoureuse de l’ange Gabriel.

Il porte bien son nom : « Zacharie », ce qui veut dire « Dieu se souvient »…Il se souvient en effet de la promesse de Dieu faite au peuple choisi. Mais cela le rend-il capable d’accepter que la réalisation de cette promesse se fasse par lui puisque cela lui est annoncé ? C’est là tout le drame de Zacharie.

Un autre drame aurait pu avoir lieu le jour de la circoncision… Heureusement, Élisabeth, femme de Zacharie, sait que la foi permet à Dieu d’accomplir ce qu’il veut, et au temps où Il le veut. Et elle s’oppose fermement aux voisins et amis qui veulent nommer l’enfant comme son père : « Zacharie » « Dieu se souvient ». Non, dit-elle. « Son nom est Jean » : « Dieu fait grâce » ; c’est aujourd’hui même . Zacharie acquiesce. Il aura fallu neuf mois de silence pour que celui-ci passe du doute à l’accueil de la nouveauté de Dieu. « Dieu fait grâce ». L’enfant est là. Saint Jean-Baptiste


Et nous ? Sommes-nous prêts à répondre "Présent", aujourd’hui,
dans la situation qui est la nôtre, quand nous sommes appelés à être acteur pour réaliser ce que nous demandons ardemment ?

Sr Anne M. SCR

Têtiere actus
Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 25 novembre 2017

Savoir parfois nous compromettre avec les pauvres afin de construire un monde plus juste et plus fraternel (Règle de Vie)
Pied partage