Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Avec mon papa

Accueil > Contempler une image > Avec mon papa

Les soeurs du Christ Rédempteur

Le 17 Juin, les papas seront mis à l’honneur - en particulier par leurs enfants - à l’occasion de la « Fête des Pères ».

Que vous inspire l’image : « Avec mon Papa » ?

Vous pouvez l’exprimer ci-dessous sous forme de réflexions, texte, poème, prière...

Messages

  • Image très parlante ! Comme ce papa chemine avec sa fille, de même le Père m’accompagne chaque jour. Invitation à lui faire confiance , sûre qu’il veut mon bonheur

  • Tenir la main de son papa, quel plus grand bonheur ! Qui de nous n’a pas gardé un tel souvenir ou celui d’un moment de tendresse indicible au plus profond de son cœur... C’est tellement vrai que bien des jeunes n’ont de cesse de trouver ce "géniteur" quand celui-ci pour diverses raisons n’est jamais apparu et que de vies brisées pour la même raison. C’est vital pour se construire, grandir. Cette image de père est souvent invoquée dans des choix, des décisions importantes : "Comme mon père"...
    Nous avons la chance depuis notre baptême d’être aimé d’une manière particulière et personnelle par Celui qui est au cieux et tous les jours nous pouvons l’appeler, le prier, lui parler et lui parler dans un cœur à cœur profond. Il écoute tout, reçoit tout, et si nous tendons bien l’oreille, Il nous répond. Ne nous lassons pas de lui parler, de lui crier "Abba Père". C’est ce que faisait Jésus...
    Alors dans quelque situation que ce soit, crions lui : « Notre Père, Notre Père, nous te supplions humblement » et chuchotons-Lui souvent que nous l’aimons.

  • Petit dialogue, pendant la promenade, entre Papa et sa petite fille :
    - « Ma petite fille, nous sommes liés par amour depuis le début. Ta petite main est dans ma grande main.Tu as encore besoin de sécurité et de protection. Oui, tu es encore vulnérable et dépendante. Mais je serai toujours là, à côté de toi, dans la joie comme dans la souffrance. Tu peux toujours avoir confiance en moi. Ma belle petite fille, je t’aime beaucoup ».
    Et sa petite fille, en lui donnant un baiser :
    - « MERCI PAPA, moi aussi, je t’aime beaucoup .
    Tout en marchant, Papa remercie Dieu pour ce grand cadeau, qui le rend heureux et reconnaissant.
    Souhaitons à beaucoup d’enfants d’aujourd’hui de pouvoir bénéficier des mêmes conditions favorables, de la même tendresse...

  • Avec mon papa, je suis rassurée et j’avance vers le lieu de la fête.
    Papa et moi avons mis nos plus beaux vêtements pour la cérémonie.
    J’aime beaucoup marcher ainsi, ma main dans celle de papa. Il sait, lui, où on doit aller ; je lui fais toute confiance.

    Dans nos allers et venues, nous croisons souvent des papas accompagnant leurs enfants. Quelle joie de les entendre échanger, le papa prenant le temps de les écouter.

    Jésus nous invite à nous adresser à Dieu en l’appelant :« Abba ».
    Père, sois béni pour tous les papas et donne-nous un cœur d’enfant.

  • Papa,père, abba : des mots dont la signification a même essence : donneur de vie. On ne naît pas « papa », on le devient au fil du temps dans le déploiement de l’existence de ses enfants et, nul ne peut prétendre être un papa parfait. Etre « papa » c’est avoir pour objectif la croissance de ses enfants et, elle se décline sous différents items : croissance physique, intellectuelle, sociale, spirituelle...tout ce qui peut donner à un être des couleurs d’humanité. Tendre vers cet objectif implique quelques vecteurs.
    P : Etre papa, c’est développer une qualité de présence près de ses enfants, présence s’incarnant au fil du temps pour que l’enfant puisse tisser le canevas de sa propre vie ; cela implique une présence par une écoute discrète favorisant l’exercice et la croissance de sa liberté.Il est un temps pour tenir son enfant par la main, il est un temps où il faut lui lâcher la main...
    A:Etre papa, c’est aimer avec tendresse. Cette tendresse jaillit de notre coeur comme l’eau du jeyser fend les entrailles de la terre pour sourdre. Etre papa c’est un coeur aimant du mieux qu’il peut même si la musique de son amour connait parfois des fausses notes.
    P : Etre papa, c’est être pardon et bienveillance. Ce pardon est possible dans une relation papa/enfant basée sur la confiance née d’un amour mutuel. Etre papa, c’est reconnaître ses faiblesses et ses faux pas vis-à-vis de son enfant. Le pardon, loin d’être faiblesse nourrit l’amour et le dialogue. Etre papa c’est accepter d’être dérouté par son enfant au point de penser intérieurement :« Mon enfant pourquoi me fais-tu cela ? »
    A : Etre papa, c’est être accueil. Les choix de notre enfant peuvent nous blesser. Surtout, il faut éviter toute rupture, elle laisserait des cicatrices qui amputeraient notre capacité à aimer : il faut être prodigue d’amour et se dire : un papa peut-il oublier le fruit de ses entrailles ?
    Belle et difficile aventure...Jésus nous fait découvrir le visage de la paternité de son Père en l’appelant Abba = petit papa.Voici quelques traits de ce visage.
    1) Dieu est présent au coeur de nos vies d’une manière discrète au point de paraître parfois absent. Il est un amour offert en pure gratuité.
    2) Dieu est source de nos amours humaines et balise la route sur l’océan de nos vies même s’il y a des récifs au cours de la navigation. Essayons d’épouser toujours plus les contours de la gratuité de l’amour de Dieu
    3) Dieu est pardon et invite au pardon.Il accueille nos pauvretés en les lavant dans le bain de l’eau purifiante de son amour créateur.
    4) Dieu est accueil de tout homme blessé et l’appelle à la vie. A la potence du golgotha, Dieu a pleuré. Dieu a eu mal en reconnaissant son fils crucifié, oui, Dieu a un grand coeur. Mais la force de son amour a transfiguré le défiguré car la pierre a été roulée : Il est VIVANT. Dieu ne désespère pas de la vie blessée et ouvre à nos amours humaines l’espace de l’éternité. Il nous pousse à aller à la rencontre de ceux qui sont en dehors de nos espaces bien pensants.
    Fête des pères et fête de Dieu le Père
    René FRENEL Vézelay 2/6/2018

Têtiere actus

Contempler une image


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 14 novembre 2018

Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il porte sa croix tous les jours et qu’il me suive (Marc 9, 34)
Pied partage