Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Benoît, institué lecteur et acolyte

Les soeurs du Christ Rédempteur

Ce soir 5 juin 2020, à la chapelle Saint Daniel d’Asnières, un événement important nous a donné la joie de prier avec notre évêque Matthieu Rougé. Benoît de Sarcus, appelé à faire un pas vers le diaconat permanent, a été institué lecteur et acolyte.

Elisabeth et Benoît Ce fut une belle célébration qui a commencé par la présentation de Benoît par le prêtre accompagnateur des diacres en formation. Son mariage avec Elisabeth il y a 35 ans, lui fait reprendre contact avec l’Eglise. Le Père Jacques Mével (prêtre originaire de Rennes) l’appelle à réfléchir au diaconat permanent.

« Avec Elisabeth, ma première réaction fut plutôt négative » dit-il. « Mon métier de médecin hospitalier accoucheur et chef de service me prend beaucoup de temps et d’énergie, je ne me vois pas accepter un engagement de plus... Puis nous avons accepté de faire l’année de pré-discernement, et - très rapidement - quelque chose au fond de moi est entré en résonance avec ce qui nous était proposé.
J’ai découvert que bien des choses dans mon histoire personnelle m’ont préparé au diaconat. Mon activité de gynécologue obstétricien à Nanterre me met en contact avec des femmes vivant dans la précarité. Ces femmes - dont beaucoup de migrantes - à peu près invisibles dans nos paroisses et dont les histoires me touchent, ont pour moi aujourd’hui le visage du Christ.
“A chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait”.

Cérémonie à la chapelle Saint Daniel à Asnières

J’ai découvert, pendant ces années de formation, que le Seigneur vient s’insérer au cœur de ma vie, non pas comme avec une série de tâches à accomplir dans un agenda bien chargé, mais comme une présence qui colore chaque seconde de ma vie.

Merci, Seigneur, de m’avoir mis là où je suis aujourd’hui, heureux d’être où ton Esprit m’a placé. S’il te plaît, fais que, chaque jour, je trouve la force nécessaire pour remplir ce rôle que tu as prévu pour moi ».

Texte de M. Louise J. et M.Thérèse G., SCR, Asnières,
Recueilli par Madeleine R., SCR, Nanterre

Têtiere actus

Evénements, fêtes, pèlerinages

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 31 octobre 2020

« Oui, j’espère en votre Justice et je veux vivre et mourir en l’aimant » (Chant P. Le Taillandier)
Pied partage