Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Bernadette, un « Petit Jésus » de 102 ans…

Accueil > Témoignages de Religieuses > Bernadette, un « Petit Jésus » de 102 ans…

Les soeurs du Christ Rédempteur
Joie d'accueillir Bernadette à notre table

En communauté, nous avons répondu à l’appel du prêtre de notre Paroisse St Jean Marie Vianney à Rennes : pendant l’Avent, inviter une personne seule.
L’occasion s’est présentée lors de la rencontre inopinée, dans la rue, d’une dame née dans la même bourgade que moi, en...1918 !
Sur notre invitation, là voilà donc arrivée au 3 rue François Lanno pour déjeuner avec la communauté.

Bernadette - c’est son nom - se confondait sans cesse en excuses de venir nous déranger, étant institutrice publique. « Je ne sais pas ce que c’est qu’une communauté religieuse, encore moins une congrégation ; aussi vous comprenez mon émoi ! ».

Très vite, la retenue est tombée. Elle a évoqué tous les aléas de sa vie et ceci pendant 4 heures...Rapidement repérée par son institutrice comme une élève douée, la voilà arrivée comme pensionnaire au collège Jean Macé à Rennes, ce dont elle garde un très mauvais souvenir.
Puis son Brevet Elémentaire en poche, elle est nommée institutrice et envoyée avec son mari, instituteur comme elle, à l’école de Brie. Elle se souvient : « Là, il y avait une école libre avec une “bonne soeur” infirmière. Quant celle-ci s’absentait, les religieuses envoyaient les gens trouver mon mari - car lui aussi savait faire les piqûres - pour la remplacer. Avec les Prêtres, c’était autrement. Nous les recevions à notre table. Par contre, un seul nous a ennuyé : il a vidé notre école, disant que c’était l’école du “diable”.

Bernadette a une pêche d’enfer, elle fait une marche d’une heure par jour, en deux fois. Cela fait une semaine seulement qu’elle a une femme de ménage pour deux heures le lundi. Ses voisins s’occupent de l’extérieur et elle, dans sa maison très coquette, fait elle-même sa cuisine. Elle a un fils, mais il n’est pas en bonne santé. Elle dit souvent : « J’ai vu beaucoup de choses vous savez, maintenant je pourrais me reposer définitivement ».

C'est la carte de voeux reçue de Bernadette

Nous sommes allées de surprise en surprise : la 1re, ce fut cette carte de vœux pour le Nouvel An arrivée avant que nous ayons eu le temps de penser à lui écrire. La dernière : Bernadette se pointe à notre porte avec un petit pot de jacinthe : « Ceci c’est pour la sœur qui est à l’hôpital… » A 102 ans, continuer de surprendre les autres est un beau geste d’amitié. Merci, Bernadette, pour l’exemple !

Dans le livret des Actes de notre dernier Chapitre Général, il est écrit : « Dans les diverses communautés ou lieux où nous nos trouvons, nous sommes toutes missionnaires » (p.8). Aussi, quelle ne fut pas ma surprise le jour où j’écrivais cela de découvrir dans la Croix de ce même jour (8 janvier) ce que le Pape François disait à ce sujet, dans son dernier livre intitulé : « Si l’Église n’annonce pas le Christ, elle se corrompt ». Il y encourage fortement tous les chrétiens à rendre visible le Christ aux autres, non par le prosélytisme, mais par le témoignage de la vie quotidienne.

Nous espérons que cette visite chez nous aura permis à Bernadette quelques questionnements.

Sr M. Françoise C., SCR, Rennes

Têtiere actus

Témoignages de Religieuses


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 28 novembre 2022

Je suis descendu sur la terre pour embraser tous les cœurs. Je n’y trouve que des froideurs pour moi et pour mes frères (Chant P. Le Taillandier)
Pied partage