Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Bernadette, un « Petit Jésus » de 102 ans…

Accueil > Témoignages de Religieuses > Bernadette, un « Petit Jésus » de 102 ans…

Les soeurs du Christ Rédempteur

Joie d'accueillir Bernadette à notre tableEn communauté, nous avons répondu à l’appel du prêtre de notre Paroisse St Jean Marie Vianney à Rennes : pendant l’Avent, inviter une personne seule.
L’occasion s’est présentée lors de la rencontre inopinée, dans la rue, d’une dame née dans la même bourgade que moi, en...1918 !
Sur notre invitation, là voilà donc arrivée au 3 rue François Lanno pour déjeuner avec la communauté.

Bernadette - c’est son nom - se confondait sans cesse en excuses de venir nous déranger, étant institutrice publique. « Je ne sais pas ce que c’est qu’une communauté religieuse, encore moins une congrégation ; aussi vous comprenez mon émoi ! ».

Très vite, la retenue est tombée. Elle a évoqué tous les aléas de sa vie et ceci pendant 4 heures...Rapidement repérée par son institutrice comme une élève douée, la voilà arrivée comme pensionnaire au collège Jean Macé à Rennes, ce dont elle garde un très mauvais souvenir.
Puis son Brevet Elémentaire en poche, elle est nommée institutrice et envoyée avec son mari, instituteur comme elle, à l’école de Brie. Elle se souvient : « Là, il y avait une école libre avec une “bonne soeur” infirmière. Quant celle-ci s’absentait, les religieuses envoyaient les gens trouver mon mari - car lui aussi savait faire les piqûres - pour la remplacer. Avec les Prêtres, c’était autrement. Nous les recevions à notre table. Par contre, un seul nous a ennuyé : il a vidé notre école, disant que c’était l’école du “diable”.

Bernadette a une pêche d’enfer, elle fait une marche d’une heure par jour, en deux fois. Cela fait une semaine seulement qu’elle a une femme de ménage pour deux heures le lundi. Ses voisins s’occupent de l’extérieur et elle, dans sa maison très coquette, fait elle-même sa cuisine. Elle a un fils, mais il n’est pas en bonne santé. Elle dit souvent : « J’ai vu beaucoup de choses vous savez, maintenant je pourrais me reposer définitivement ».

C'est la carte de voeux reçue de BernadetteNous sommes allées de surprise en surprise : la 1re, ce fut cette carte de vœux pour le Nouvel An arrivée avant que nous ayons eu le temps de penser à lui écrire. La dernière : Bernadette se pointe à notre porte avec un petit pot de jacinthe : « Ceci c’est pour la sœur qui est à l’hôpital… » A 102 ans, continuer de surprendre les autres est un beau geste d’amitié. Merci, Bernadette, pour l’exemple !

Dans le livret des Actes de notre dernier Chapitre Général, il est écrit : « Dans les diverses communautés ou lieux où nous nos trouvons, nous sommes toutes missionnaires » (p.8). Aussi, quelle ne fut pas ma surprise le jour où j’écrivais cela de découvrir dans la Croix de ce même jour (8 janvier) ce que le Pape François disait à ce sujet, dans son dernier livre intitulé : « Si l’Église n’annonce pas le Christ, elle se corrompt ». Il y encourage fortement tous les chrétiens à rendre visible le Christ aux autres, non par le prosélytisme, mais par le témoignage de la vie quotidienne.

Nous espérons que cette visite chez nous aura permis à Bernadette quelques questionnements.

Sr M. Françoise C., SCR, Rennes

Têtiere actus

Témoignages de Religieuses


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 31 octobre 2020

« Oui, j’espère en votre Justice et je veux vivre et mourir en l’aimant » (Chant P. Le Taillandier)
Pied partage