Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Comment a été vécu le confinement à Rillé-Béthanie ?

Les soeurs du Christ Rédempteur

Les sœurs de Béthanie – nom de la communauté des sœurs aînées de notre congrégation - à Rillé-Fougères - ont été invitées à s’exprimer sur la manière dont elles avaient vécu ce temps de confinement dû au coronavirus.

Comme beaucoup d’autres, dans les EHPAD, elles ont été confinées pendant presque deux mois dans leur chambre, ne pouvant en sortir que pour se rendre à un rendez-vous médical ! Pour certaines, ces semaines ont été un peu difficiles à vivre, le temps était long surtout au début, particulièrement en soirée par manque d’activités physiques, l’impossibilité de visites, et pour certaines l’incapacité de lire ou de coudre.

Même à 99 ans, on assure sa correspondance

Mais plusieurs ont apprécié le silence, le recueillement, la possibilité de prière et de lecture personnelle. Il est à noter que toutes les chambres de ces sœurs sont sonorisées et, donc, elles pouvaient suivre la Messe et les Vêpres célébrées dans un oratoire de la Maison-Mère, spécialement aménagé. Et grâce à RCF, elles pouvaient dire le chapelet en union avec celui de la Grotte de Lourdes. Les jeux (scrabble, mots fléchés...) ont été un remède à l’ennui.

Si le fait d’avoir été privées de la présence et des visites des sœurs des autres communautés, de ne plus voir de “visages”... a été ressenti, elles ont de très nombreux MERCIS à dire, notamment :
 aux sœurs et au personnel soignants, aux cuisiniers, employés, aux animateurs de Radio et de Télévision
 pour le service des repas en chambre, les fleurs offertes et les cartes reçues au moment de la fête de Pâques
 pour le respect du silence et la liberté d’occuper son temps.

 Coin prière aménagé

Des initiatives personnelles ont aidé à vivre ces semaines :

  • « Je me suis fait un petit coin prière dans ma chambre, en changeant le décor chaque semaine »
  • « J’ai pu lire des Vies de Saints et reprendre la lecture de la Vie d’Anne BOIVENT (notre fondatrice) »
  • « J’ai essayé de m’adapter au jour le jour, de donner un bon témoignage au personnel si dévoué »
  • « J’ai organisé mes temps de prière, de lecture, de détente (jeux, bricolage, couture, musique) ».

Un jeu a été proposé aux Soeurs : il s’agissait de trouver des mots, source de joie et de dynamisme, avec les 5 consonnes et les 3 voyelles du mot : CONFINEMENT.
La moisson a été très abondante, puisque pour chaque lettre entre 10 et 18 mots ont été trouvés ! A titre d’exemple, voici pour la 1re lettre :
C : comme Courage (9 fois), Clarté, Charité, Confiance, Consécration, Contemplation, Concorde, Coopération, Compagnie, Consolation, Compréhension, Cantique, Conciliation, Communion, Croire, Conversion, Compassion, Contentement.

Un chant a même été composé et chanté pour remercier le personnel, sur l’air de : “Il était une bergère et ron et ron…”,

Merci, à vous toutes, soeurs aînées, pour votre dynamisme !

Recueilli par Soeur Gabrielle H., SCR

Voir l’article : Quand le confinement est source d’inspiration !

Portfolio

Têtiere actus

Maison-Mère

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 28 novembre 2022

Je suis descendu sur la terre pour embraser tous les cœurs. Je n’y trouve que des froideurs pour moi et pour mes frères (Chant P. Le Taillandier)
Pied partage