Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Confiance...

Accueil > Contempler une image > Confiance...

Les soeurs du Christ Rédempteur

Que vous inspire l’image ci-dessous : « Confiance »  ?

Vous pouvez l’exprimer dans le cadre blanc sous cette plume ou à la suite des messages déjà écrits, sous forme de réflexions, texte, poème, prière...

Messages

  • Regardez-nous dans le berceau du dos de notre maman, nous les quatre cygneaux .Nous avons une chance inouïe : être nés de l’amour de notre maman. Avec elle, nous sommes en toute sécurité et lui faisons pleinement confiance. Elle sait où elle nous mène et ne veut que notre bien.
    Cette photo illustre fort bien ce qu’est la foi en Dieu et la foi en une personne.
    Croire, c’est d’abord faire confiance et cette confiance permet la rencontre d’un « je » avec un « tu. » Tout acte de foi implique une rencontre, alors s’établit un lien appelé à devenir de plus en plus fort.
    Dans l’acte de foi j’entre en relation avec un Dieu dont l’amour est préexistant à moi-même :« C’est Dieu qui nous a aimés le premier » La foi en Dieu implique des questionnements et des doutes, ils affinent et densifient la relation. Rappelons-nous les doutes des grands mystiques comme Thérèse d’Avilla ou Jean de la Croix !
    Je crois en un Dieu qui me fait confiance. Hélas, est ce que je me laisse toujours glisser dans le bain nourrissant de l’eau vive de l’amour de Dieu ! Ma confiance a besoin d’être purifiée au creuset de l’amour de Dieu pour une remise totale dans les bras de Dieu .
    Combien de signes (cygnes) révèlent cet amour de Dieu incommensurable et peuvent faire naître en nous l’espérance.
    Dieu sait où Il nous conduit : « vers des prés d’herbe fraîche »
    Dans la difficulté :« passerais-je un ravin de ténèbres, je ne crains aucun mal ».
    Dieu me porte :« Mon nom est gravé dans les paumes de sa main ».
    Dieu est une maman :« Une mère peut-elle oublier son enfant, moi je ne vous oublierai jamais »
    Osons faire nôtre cette prière de ce cantique :« Je crois en Toi mon Dieu, vivant mystérieux si près de moi... »

    R.Frénel

  • Dans l’inconscient, le nouveau-né fait confiance.
    Cette belle et forte image de cygneaux évoque bien ce cadeau de la vie à la naissance. Ainsi installés sur le dos protecteur de la maman, ils vont droit devant, ne se posant aucune question. Ils sont là, la maman aussi est là toute entière à ce qui se vit.
    N’est-ce pas le miroir de notre vie avec Dieu ? Depuis notre baptême, nous sommes entre ses bras, plus ou moins consciemment. Il nous laisse faire, prêt à nous rattraper si nous glissons. C’est là le message que Jésus a fait au monde : « Je suis venu vous dire que Dieu vous aime comme ses enfants, n’ayez pas peur... ».
    Et les psaumes regorgent d’appels en ce sens : « Le Seigneur est ma force et mon rempart. En Lui, mon coeur fait confiance » (Ps 27) ; « Rappelle-Toi, Seigneur, ta tendresse, ton amour qui est de toujours » (Ps 21) ; « Que la bataille s’engage contre moi, je garde confiance » (Ps 26).
    Merci, Seigneur, de nous permettre d’oser la confiance. C’est l’escabeau pour aller à Toi !

  • Oh l’amour d’une mère !
    Amour que nul n’oublie, pain merveilleux qu’un dieu partage et multiplie.
    Chacun en a sa part et tous l’ont tout entier.

    Je n’ai pas inventé ces quelques phrases. Mes enfants m’avaient offert ce poème. Je l’ai appris par coeur. Aujourd’hui ce cygne et ses petits nous font penser combien une maman donne d’amour et de confiance, transmet les moindres gestes et la route à suivre.
    Donnons à nos Mamans tout l’amour qu’elles ont su nous enseigner.
    C’est quand une Maman n’est plus de ce monde… qu’on s’aperçoit du manque.

Têtiere actus

Contempler une image


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 30 octobre 2020

La force de Dieu est à l’origine de sa Justice et le rend patient (Règle de Vie)
Pied partage