Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Confinement communautaire...

Accueil > Témoignages de Religieuses > Confinement communautaire...

Les soeurs du Christ Rédempteur

Comment avons-nous vécu le confinement dans notre communauté ?

Chacune l’a vécu différemment suivant les moments et son tempérament : angoisse, épuisement, fatigue, difficulté à se concentrer… Mais ce qui nous est commun, c’est la conscience d’une grande vulnérabilité due à cette menace. Nous portons le souci de nos proches fragiles et éloignés. La menace est alimentée chaque jour par les médias que nous avons fini par délaisser.

Comment essayons-nous de faire face ?

Le fait de penser qu’à travers le monde des millions de personnes vivent cette pandémie sans aucun secours nous oblige à dépasser nos peurs. Le courage des soignants et de tous ceux qui les soutiennent nous provoque à plus d’attention et d’humanité. Nous prenons conscience de la valeur de ces professions peu valorisées.
Nous nous donnons des moyens concrets tout simples : la gymnastique douce, les exercices respiratoires, les sorties brèves, les envois d’histoires drôles sur Internet, le scrabble, la musique. Les premières semaines ensoleillées et l’éclosion du printemps dans notre petit jardin rempli de fleurs ont suscité notre émerveillement. Tout cela nous a beaucoup aidées.

A 20H chaque soir, nous ouvrons nos fenêtres pour applaudir les soignants, occasion de prendre des nouvelles des voisins et de voir la vie. Une voisine, nouvellement arrivée, a eu ainsi l’opportunité de connaître le voisinage. Dès le début du confinement, des voisins, des amis nous ont proposé leurs services, nous ont laissé leur numéro de téléphone. Un paroissien qui vient d’arriver s’est inquiété de notre absence à la Messe le premier jour du confinement et nous a apporté la communion le lendemain. Pour rester en contact avec les personnes que nous visitons habituellement, le téléphone et les mails nous ont été d’un grand secours. A notre grande surprise, des personnes - même très âgées - ont pris l’initiative de nous téléphoner ; ainsi les liens ne se sont pas distendus.

Le téléphone est précieux en ce temps de confinement !Spirituellement, RCF a été précieux, nous permettant de participer à la Messe chaque jour à 11H ; et chaque soir, notre Evêque intervient durant 5 minutes, en terminant par une prière à Saint Martin (patron de notre diocèse de Tours). Avec les Sœurs de notre Congrégation, nous sommes fidèles à prier St Joseph.

Ce temps d’enfermement nous a appris à mieux nous connaître et à nous respecter dans nos différences, en prenant soin les unes des autres. Le déconfinement nous apparaît plein d’incertitudes, en particulier pour les plus démunis, mais aussi pour toute la société.

Soeurs Solange B., Marie-Thé R., Yvonne D., SCR, Tours

Portfolio

Têtiere actus

Témoignages de Religieuses


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 31 octobre 2020

« Oui, j’espère en votre Justice et je veux vivre et mourir en l’aimant » (Chant P. Le Taillandier)
Pied partage