Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Dernier hommage à Marie-France, notre sœur et amie

Les soeurs du Christ Rédempteur

Nous avons célébré les obsèques de Marie-France, notre sœur et amie, le 27 décembre 2019 à la chapelle Notre Dame de la Miséricorde de Nanterre. Voici quelques grains glanés parmi les très nombreux témoignages.

-  Marie-France Dans le jardin de notre Résidence, tout le monde se souvient des poupées, des lutins colorés et du Père Noël que tu avais confectionnés et qui balisaient l’allée au mois de décembre. Cette année, les lutins sont restés dans leur boîte. Nous nous souvenons de la grande soupe d’automne que tu as préparée quelquefois, offrant une timbale de soupe chaude aux voisins. La soupe, tu me l’as apportée à chaque fois que j’étais malade. Tu passais discrètement chez moi, à pas de souris, tu me parlais doucement et tes paroles étaient justes et réconfortantes. Par des températures glaciales, on te voyait courir jusqu’au marché, rapporter des légumes frais, puis préparer des thermos. Tu partais en offrir à plusieurs sans abri du centre-ville de Nanterre. Un jour, tu m’avais demandé si je voulais bien t’accompagner. J’ai vu quel bonheur tu pouvais offrir et toute la joie que tu en ressentais. J’ai vu que tu offrais la lumière de tes regards et celle de tes sourires, la chaleur de tes mots. Yannick, ton voisin, se souvient que tu participais aux manifestations pour défendre notre hôpital de Nanterre, entraînant avec toi tes amies Corinne et Lucette.
Brigitte

- Je veux ici rendre hommage à quelques traits de ta personnalité : Ton dynamisme rayonnant qui m’avait entraînée aux Communautés dans les Sites Artistiques (CASA), découvrant la beauté et le message spirituel des œuvres, notamment au Plateau d’Assy. Ton goût pour la culture qui m’invitait à visiter les expositions parisiennes. Ton ouverture aux actions en faveur de la solidarité. Ton écoute et ta compréhension au téléphone qui nous reliait régulièrement.
M. France B.

- Marie-France, nous avions un point commun : la passion de l’enseignement, et pour toi, l’enseignement fondamental des premières acquisitions, d’où découlent toutes les autres. Tu n’admettais pas qu’un enfant reste en panne et tu recherchais le moyen de faire progresser chacun. Nous nous sommes croisées aussi dans des activités paroissiales et tu étais sympathisante de notre équipe CCFD-Terre Solidaire. A la "Ferme Géante" de novembre 2018, tu nous as donné des objets. Tu disais : « C’est pour le CCFD ! »
Annick et Louis

- Soizic, sa nièce et filleule, conclut : « Merci de ta présence tout au long de notre vie. Aujourd’hui, en silence trouve la paix en Marie. »

- Au revoir, Marie-France, au nom aussi du MCR où nous nous sommes rencontrées.

Madeleine R., SCR, Nanterre

Têtiere actus

Témoignages divers

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 30 octobre 2020

La force de Dieu est à l’origine de sa Justice et le rend patient (Règle de Vie)
Pied partage