Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Être missionnaire tous !

Accueil > Témoignages de Religieuses > Être missionnaire tous !

Les soeurs du Christ Rédempteur

“Missionnaire” : voilà un mot, qui, il y a 50 ans, était réservé à certaines personnes courageuses qui quittaient leur pays pour rejoindre des populations éloignées, afin de leur « annoncer la Bonne Nouvelle ». Nous qui restions ici, ce mot ne semblait pas nous concerner. Comment alors comprendre le message de la Pentecôte ?

Aujourd’hui, le pape François fait toujours appel à des volontaires pour partir vers des régions comme La Guyane, l’Amazonie ou d’autres… Mais surtout il ne cesse de nous dire d’aller “vers les périphéries” et “d’oser” dire notre foi, soit par des paroles soit par nos actes.

Personnellement, j’aime me rappeler ces deux faits :

- J’avais des amis que je voyais souvent, mais qui ne “pratiquaient” pas. Pourtant, leur fils allait animer des messes dans la région, avec son orgue. Un jour, en parlant de ce fils, je me suis aventurée à engager avec eux cette conversation :
“C’est un bon chrétien, Pierre...”
“Mais il va à l’église beaucoup pour la musique : c’est son univers !” me répond la maman.
“Vous savez, les chants parlent. Et comme nous, il n’est pas invulnérable”
“Non... Mais pour nous c’est pareil : nous sommes chrétiens, et, à la retraite, nous pourrions aller à la messe, mais nous ne savons pas comment faire. Il y a tellement longtemps que nous n’avons pas mis les pieds à l’église !”
“Ce n’est pas compliqué. Vous m’avez dit que vous aimiez bien rencontrer votre curé dans la rue et lui causer. Alors, demandez-lui un rendez-vous, il sera plus heureux que vous…”
C’est ce qu’ils ont fait. Et depuis ils sont des fervents du dimanche.

-  Je rencontre souvent une personne très âgée, ancienne instit publique avec son mari. Jeanne m’a souvent dit :
“Nous n’allions pas à l’église, mais l’ancien curé aimait bien venir boire un apéro à la maison pour discuter de politique, et sans nous ennuyer sur la religion”.
Quand je vais la voir, je lui dis souvent :
“Vous êtes très bonne, Jeanne. Vous savez partager, donner, aller visiter les voisins. Dieu vous aime comme ça !”
Elle ne répond jamais à cela. En la quittant, je lui fais part de mon intention de prier pour elle dans la communauté, avec mes sœurs. Et voilà que, pendant la pandémie du Coronavirus, elle me dit :
“Vous savez, je prie tous les soirs...”

Nous sommes tous envoyés à la mission depuis la Pentecôte. Il n’est pas toujours nécessaire de parler. Certains actes parlent d’eux-mêmes. Thérèse de Lisieux a été nommée “patronne des missions,” alors qu’elle n’a jamais quitté son Carmel.

Notre fondatrice Anne Boivent nous a aussi montré le chemin. Demandons d’avoir son audace : « Seigneur, à l’exemple d’Anne Boivent, donne-nous de dire à tout homme qu’il est aimé de Dieu et “d’oser sortir” vers nos frères, là où le mal et la peur empêchent d’être heureux ! »

Soeur M. Françoise C., SCR, Rennes

Têtiere actus

Témoignages de Religieuses


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 31 octobre 2020

« Oui, j’espère en votre Justice et je veux vivre et mourir en l’aimant » (Chant P. Le Taillandier)
Pied partage